L'ARIEGE, histoire, grottes et châteaux

Le département a été créé à la Révolution française, le 4 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789, à partir du Comté de Foix (Languedoc) et du Couserans (Gascogne).

L'Ariège fait partie de la Région Midi-Pyrénées. Il est limitrophe des départements de la Haute-Garonne, de l'Aude et des Pyrénées-Orientales, ainsi que de l'Espagne (province de Lérida) et d'Andorre. Le département est étagé du nord au sud en trois zones géographiques distinctes :

  • La plaine d'Ariège située au nord du département est constitué de plaines, de collines et de faibles vallons où l'agriculture est très présente. Une partie du Lauragais s'étend sur le nord-est du département. Deux rivières importantes, l'Ariège et la Lèze traversent du sud au nord la plaine. Le paysage de parcelles céréalières domine avec la culture du maïs et du tournesol et avec des prairies.
  • Le piémont pyrénéen regroupe le massif du Plantaurel et les collines prépyrénéennes inférieures à 1 000 mètres. Diverses structures géologiques forment des paysages contrastés comme la vallée de Foix dans son massif granitique ou la région de Lavelanet avec ses marnes et son calcaire.
  • Le haut pays ariégeois représente les hautes montagnes des Pyrénées dépassant les 1 000 mètres d'altitude. La pique d'Estats, le Pic de Montcalm et le pic du port de Sullo sont les points culminants du département avec 3 143 m, 3 077 m et 3 072 m respectivement. La forêt domine le paysage où cohabitent des essences de résineux avec des feuillus comme les châtaigniers, les acacias, les frênes et les hêtres.

Source Wikipedia

Les abréviations pour camping-caristes

M = aires municipales
FP = aires France passion
A = aires autoroutes
C = aires sur ou près terrain de camping
P = aire privée (particulier, grande surface...)
V = Stationnement en ville durée limitée +/- service

Le tableau ci-dessous propose une base pour un itinéraire de visite. A vous de rajouter des lieux de visites, des étapes conviviales, des lieux de séjour éventuels. Cette base est forcément incomplète et le temps de visite peut augmenter à l'infini...

N.B. : lorsqu'un N° est indiqué après un nom de ville, il s'agit du département dans lequel on vient d'entrer, ce qui peut faciliter les recherches d'aires de service dans les guides.

La carte

Carte de l'itinéraire de visite Arièges

Agrandir la carte et voir l'itinéraire (des variations avec le tableau sont possibles en fonction de nos lubies sur place).

L'itinéraire Ariège

Itinéraire de visite Arièges


Tel que nous l'avons fait malgré le tableau !

Le Vernet-d'Arièges

Après une longue journée d'approche nous arrivons à Pamiers que nous visitons involontairement en CC à la recherche d'une station-service. Il est peu recommandable d'entrer en centre ville en CC les rue étroites et à angle droit imposant un gymkhana improvisé. Une fois le plein fait nous cherchons un emplacement pour la nuit et nous ferons étape au Vernet-d'Ariège, sympathique village des environs de Pamiers.

Fontaine intermittente de Fontestorbe

Le lendemain passage à l'aire de service de Pamiers et achats de produit pour la cassette WC l'aire étant située aux établissements MURATET, vendeur de CC et agent Fiat. Puis direction Mirepoix où nous arrivons en plein marché sur la superbe place médiévale. Escale ensuite au château de Lagarde qui ne nous est pas paru ouvert à la visite, avant de gagner le site de Montségur, superbe mais dans le brouillard par intermittence. La fontaine à débit variable de Fontestorbe nous occupera un moment dans l'attente de son changement de débit pour le moins étonnant.

Nous gagnons Quillan pour y passer la nuit, mais à notre arrivée mauvaise surprise : le Truma est en panne électronique, plus d'eau chaude !

Le troisième jour sera donc consacré à sa réparation ce qui entraîne un changement dans l'itinéraire prévu et nécessite un appel à l'assistance Autostar, qui nous envoie auprès d'un réparateur sympathique, dont le diagnostic est rapide : surchauffe. Il faut changer la carte mais il n'en a pas. Il nous conseille d'aller près de Toulouse où il nous prend rendez-vous pour l'après-midi. Vers 14h30 nous arrivons aux établissement ECA à Blama et nous sommes dépannés en peu de temps par Simon, maître es Truma, qui démonte et remet en état la chaudière avec maestria ! La carte électronique oubliait de refroidir le circuit et provoquait la mise en sécurité avec blocage définitif de la-dite carte... Retour ensuite à notre point de départ et nouvelle nuit près de Pamiers.

Grottes de Bedeilhac

Quatrième jour visite de Tarascon-sur-Ariège et son Parc de la Préhistoire, déjeuner sur le site et l'après-midi se poursuit aux grottes de Bedeilhac, un des rares sites à montrer des peintures murales et des bas-reliefs préhistoriques. Nous passerons ensuite le col de Port (1249 m), avec un arrêt à la fontaine du Guingoulet où nous ferons le plein d'eau potable. Après avoir traversé Massat nous nous engageons dans les gorges de Ribaouto où nous trouvons un coin agréable pour passer la nuit au bord de l'Arac.

Vallée d'Ustou et de Garbet, St Girons

De là, le cinquième jour commence par l'ascension du col de Latrape (sous la pluie) par la vallée d'Ustou, puis descente par la vallée de Garbet pour arriver à St Girons. Visite de la ville avant de repartir pour St Lizier à 2 km où nous déjeunons. Visite rapide des lieux, fermés pour cause de travaux !
Nous repartons donc ver le Mas-d'Azil, impressionnant site avec des grottes qui seraient superbes sans l'exposition "squelettesque" et morbide que nous y verrons ! Visite ensuite de Daumazan et de son église au clocher doublé d'un campanile, puis étape service à Ste-Croix-Volvestre avant de trouver un coin pour la nuit au bord de la Volp.

Forges de Pyrennes

Le sixième jour nous amène à une croisière sur la rivière souterraine de Labouiche, avant de gagner Foix où le marché attire beaucoup de monde : impossible de stationner dans un rayon de 3 km. Nous allons donc directement aux Forges de Pyrènes à Montgaillard (ou Montgailhard), site des métiers anciens passionnant et formidablement fourni en outillage d'époque, dont la visite demande un minimum de quatre heures, le mieux étant de prévoir la journée. Après la visite nous atteindrons L'Isle-sur-Tarn près de Gaillac sur la route du retour. Nuit calme au Domaine de Lastours dont nous apprécions le vin avant de visiter les jardins à la française et le pigeonnier.

Enfin, une nouvelle journée pour regagner nos pénates où nous attendent les préparatifs d'une randonnée en Savoie.

Légendes des icones-repères

Aire de service camping-car