La HAUTE-VIENNE

Le LIMOUSIN

Les abréviations pour camping-caristes

M = aires municipales
FP = aires France passion
A = aires autoroutes
C = aires sur ou près terrain de camping
P = aire privée (particulier, grande surface...)
V = Stationnement en ville durée limitée +/- service

Les tableaux ci-dessous proposent une base pour un itinéraire de visite. A vous de rajouter des lieux de visites, des étapes conviviales, des lieux de séjour éventuels. Cette base est forcément incomplète et le temps de visite peut augmenter à l'infini...

N.B. : lorsqu'un N° est indiqué après un nom de ville, il s'agit du département dans lequel on vient d'entrer, ce qui peut faciliter les recherches d'aires de service dans les guides.

HAUTE-VIENNE

La page de la Haute-Vienne

Voir le site

La HAUTE-VIENNE

Le département a été créé à la Révolution française, le 4 mars 1790, en application de la loi du 22 décembre 1789, à partir d'une partie de la province du Limousin (sa moitié sud) et du comté de la Marche (sa moitié nord), ainsi que de quelques communes de l'Angoumois (au sud-ouest) et du Poitou (Rochechouart). Il hérite provisoirement du numéro 81, et devient le 87e département au XIXe siècle avec l'ajout de départements dans l'est et le nord-est.

Il tire son nom de la rivière qui le traverse, la Vienne, affluent en rive gauche de la Loire, née sur le plateau de Millevaches en Corrèze.

La Haute-Vienne, contrairement à bon nombre de départements, comme la Corrèze voisine, n'est pas véritablement divisée en entités géographiques distinctes, même si les paysages peuvent être très différents. On peut cependant déterminer trois grands ensembles. :
La Basse-Marche, occupant un tiers nord du département, délimitée au sud par les monts de Blond, le pays de Saint-Pardoux et les monts d'Ambazac. Son altitude varie de 150 à 300 m. La zone rassemble environ 40 000 habitants. Principales villes : Bellac, Magnac-Laval, Le Dorat, Châteauponsac

La vallée de la Vienne, à laquelle on peut ajouter les zones environnantes et les vallées des principaux affluents, tels la Glane, la Briance, la Gorre, l'Aurence. Cette partie concentre la majeure partie de la population (environ 250 000 habitants) et des villes. Son altitude varie de 150 à 400 m. Principales villes : Limoges, Saint-Junien, Rochechouart, Aixe-sur-Vienne, Nexon, Pierre-Buffière.

Les plateaux et monts du Limousin, couvrant le « bord » département du sud-ouest à l'est, sur une bande large de 10 à 25 km. La limite entre cette zone et les autres est parfois floue, tant les similitudes entre les collines de faible altitude et les sommets les plus hauts, regroupés au sein de cette partie sont parfois faibles. Elle se détache en plusieurs petits massifs (monts de Châlus, forêt de Fayat, plateau de Millevaches, monts d'Ambazac) séparés de « plateaux » et de collines. Son altitude varie de 300 à 777 m. La zone rassemble environ 70 000 habitants. Principales villes (du sud-ouest vers l'est) : Châlus, Saint-Yrieix-la-Perche, Châteauneuf-la-Forêt, Eymoutiers, Saint-Léonard-de-Noblat, Ambazac, Bessines-sur-Gartempe

Source Wikipédia

L'itinéraire

La carte

Carte de l'itinéraire en Haute-Vienne

L'itinéraire

Notre voyage

Lac de Vassivières

En ce mois d'Août 2013 et avec une nouvelle canicule, nous profitons de quelques jours de congés et partons pour une région où les nuits sont annoncées fraîches; direction la Haute-Vienne.

Première journée d'approche le 31 juillet, ce qui nous conduit au bord du lac de Vassivières. Nous passons une nuit sur un simple parking non spécifique des CC, entre Royère-de-Vassivières et Peyrat-le-Château à l'ombre de la forêt et au bord du lac. Idéalement reposant et rafraîchissant. Et ce ne sera qu'un début : lacs innombrables et forêts omniprésentes permettent de trouver un minimum de fraîcheur nocturne pour nous remettre de la canicule en cours. Les températures diurnes atteignent 38°5...

Nous rencontrons un autochtone qui nous conseille de voir la cascade du Jarreaux.

Cascade du Jarraux

Jeudi 1° août, après une nuit calme nous gagnons cette cascade via Peyrat-le-Château (marché où nous nous approvisionnons en fromage et charcuterie de pays).
Régal romantique, le site de la cascade offre une excursion facile et abrite également un tourneur sur bois sympathique et talentueux.

Aire de Bujaleuf

C'est ensuite Eymoutiers que nous atteindrons après un repas dans la forêt.
Sa collégiale mérite le détour avant de s'aventurer sur le Mont Gargan, puis dans la vallée de la Mauldre.
Nous ferons étape à Bujaleuf, petit bourg offrant une aire de service (près du cimetière) et un lac au bord duquel on peut aussi passer la nuit.

Collégiale de St-Léonard-de-Noblat

La matinée du vendredi 2 sera consacrée à St Léonard de Noblat puis Ambazac.

St Léonard doit son nom à l'ermite Léonard, filleul de Clovis. On admirera la cité médiévale magnifiquement mise en valeur, son ancienne collégiale et l'on pourra visiter le musée Gay-Lussac, polytechnicien resté célèbre pour ses travaux sur la dynamique des gaz.

Arboretum de La Jonchère

Ambazac propose une église doté d'un trésor composé de la Châsse de St Etienne et d'une dalmatique (vêtement liturgique) de soie rouge brodée d'or.

C'est aussi le point de départ d'un circuit dans les monts d'Ambazac qui nous conduit à Compreignac (magnifique église fortifiée), au lac de St Pardoux puis à Grandmont où l'on peut voir les restes de l'Abbaye du même nom. Le village de St Sylvestre présente une petite église dont le buste reliquaire provient de l'Abbaye de Grandmont. Nous finissons la journée par un promenade dans l'Arboretum de la Jonchère.

L'étape du soir nous conduit à Rancon qui offre une aire de service bien pratique. (Stationnement sur le site du stade situé au dessus).
Après une visite de la lanterne des morts, nuit reposante malgré un orage assez violent sans dégat locaux.

Blond, Rochers de Puychaud

De Rancon nous partons le samedi 3 août, pour le circuit des monts de Blond, (Blond, Rochers de Puychaud) avant d'arriver au magnifique village de Mortemart.

Mortemart, château des ducs

La pays des Ducs de Mortemart est resté admirable avec les vestiges élégants du château ducal, ses vieilles halles en chêne et ses places accueillantes. Deux couvents restent visibles sur les trois qui ont existé.

L'église, ancienne chapelle du couvent des Augustins abrite des stalles du 115esiècle et un superbe retable de style baroque.

Nous nous promenons longuement avant un repas en terrasse bienvenu.

Collégiale de St-Junien



Après le repas départ pour St Junien et sa collégiale abritant le tombeau de St Junien, avant d'arriver à Limoges.

Limoges

Cette ville est riche de deux parties agréables : le quartier du Château et la cité médiévale.
Nous y passons l'après-midi en flânant dans les rue aux superbes maisons à pans de bois.
Très animée cette cité nous ravi malgré une chaleur étouffante. Heureusement les rues étroites gardent une relative fraîcheur et noua permettent de nous promener à loisir.
Cette très belle ville justifierait à elle seule un séjour prolongé. Nous y reviendrons.

Aixe-sur-Vienne

Après une visite pédestre éreintante, nous retrouvons avec plaisir notre salon roulant.
Et nous finiront la journée à Aixe-sur-Vienne en accueil France-Passion.

Le dimanche 4 nous nous dirigeons vers Solignac pour voir l'Abbaye et son église que nous visitons discrètement car une cérémonie est en cours.
Promenade dans ce bourg sympathique puis marché à Le Vigen avant de revenir à Aixe-sur-Vienne pour un repas sur le quai. (Malgré une interdiction aux CC du 01/06 au 30/09).
Attention accès étroit du coté du pont, rive gauche.

Rochechouart le château

Après le repas nous rendons visite à la petite cité de Cognac-le-Forêt pour voir sa lanterne des morts et son cimetière, où les épitaphes sont inscrites sur des assiettes en porcelaine.

Nous gagnons ensuite Rochechouart pour une visite du village et de la "Promenade des Allées".
Le château abrite un musée d'Art contemporain.

Lac de St-Mathieu

La journée se termine à St Mathieu au bord du lac. Un tour du plan d'eau après le repas, puis nous passerons une nuit idéale avec comme seul voisin un CC à 300 mètres du notre...

St-Yriex-la-Perche

Le dimanche 5 nous prenons la direction de St Yriex-la-Perche, où fut exploitée la dernière mine d'or en Europe, jusqu'en 1955. C'est ici également qu'est extrait le Kaolin nécessaire à la fabrication de la porcelaine de Limoge.
Collégiale du Moustier, tour du Plô et ville médiévale nous émerveillent encore.

Au passage vous verrons les châteaux de Brie, de Montbrun et de Châlus, tous fermés à la visite lors de notre arrivée !
Nous n'auront pas le temps de visiter la tuilerie de Puycheny prévue sur notre feuille de route.

Coussac-Bonneval : le Château

Nous allons ensuite vers Coussac-Bonneval sous une chaleur lourde, ce qui ne nous empêche pas de visiter le château de la Famille de Bonneval après une visite du parc.

Général d'artillerie, Claude Alexandre de Bonneval eût une vie pour le moins agitée. Il fût contraint à s'exiler suite à différents démêlés, d'abord en Autriche puis, quelques jours après son mariage, en Turquie où il devint Ahmed Pacha.
Pacha "à trois queues" il réorganisa l'armée Turque. Il ne revint jamais en France et mourût à Constantinople.

Cette magnifique demeure appartient à la même famille depuis plus de 900 ans (environ 45 générations !)

La journée se termine à Meuzac, là encore au bord de l'agréable lac de La Roche. (Aire de service et stationnement).
La pluie arrive dans la nuit juste pour notre retour au bercail. Idéal pour laver les moustiques et autres insectes qui ont cru bon de s'écraser sur la face avant du camping-car !

La Haute-Vienne nous a séduit tant par ses paysages que par son patrimoine. Les routes y sont un peu étroites mais bien revêtues.
Calme, forêts et hydrographie contribuent largement à rendre un séjour dans cette région très recommandable.

A vous de juger...

Meuzac : le lac
Meuzac : aire camping-car

Tourisme à Limoges

Porcelaine, email, vitraux

Limoges touristique