LUBERON, perle de Provence

Les abréviations pour camping-caristes

M = aires municipales
FP = aires France passion
A = aires autoroutes
C = aires sur ou près terrain de camping
P = aire privée (particulier, grande surface...)
V = Stationnement en ville durée limitée +/- service

Les tableaux ci-dessous proposent une base pour un itinéraire de visite. A vous de rajouter des lieux de visites, des étapes conviviales, des lieux de séjour éventuels. Cette base est forcément incomplète et le temps de visite peut augmenter à l'infini...

N.B. : lorsqu'un N° est indiqué après un nom de ville, il s'agit du département dans lequel on vient d'entrer, ce qui peut faciliter les recherches d'aires de service dans les guides.

Deux itinéraires au départ d'Apt pour visiter les petit et grand Luberon. 8-0

Le Luberon (en occitan provençal : Leberon selon la norme classique ou Leberoun selon la norme mistralienne) est le nom donné à un massif montagneux français peu élevé qui s'étend d'est en ouest entre les Alpes-de-Haute-Provence et le Vaucluse.

Le massif fait plus de 60 kilomètres de long pour une largeur de 5 kilomètres environ et son point culminant est le Mourre-Nègre, sommet arrondi qui s'élève à 1 125 mètres d'altitude, dans le Grand Luberon, situé à l'est d'Apt. Le petit luberon est à l'ouest.

Son relief calcaire et son climat lui apportent une grande variété d'écosystèmes et l'ont toujours tenu relativement éloigné des grands événements de l'histoire, tout en étant la source d'une économie variée.

Tout sur le Luberon



Afin de tout savoir pour préparer votre itinéraire, clic sur l'image ou sur  Luberon.fr


Grand Luberon

L'itinéraire Grand Luberon

Itinéraire du Grand-Luberon

Petit Luberon

L'itinéraire Petit Luberon

L'itinéraire Petit Luberon

Sur le terrain

L'Isle-sur-Sorgues

Zoom sur les photos en cliquant

Pluie du 8 novembre, le voyageur regarde la météo.
Et, merveille, il reste un petit coin de ciel bleu. Et justement sur le Luberon que nous projetions de visiter.
Le temps de faire les pleins, de vérifier les essuies-glaces et en route pour le soleil.
Et nous le trouverons, un peu au sud de Valence. Il ne fait pas chaud et le vent froid est de la partie (ce n'est pas le Mistral mais un méchant vent d'ouest).
Le chauffage fonctionne et c'est tant mieux.

D'abord rejoindre APT point de départ prévu de l'itinéraire. Nous n'y arriverons pas le premier jour car les Fontaines de Vaucluse sont sur notre route et nous décidons de vérifier le niveau des nappes phréatiques... L'eau de la Sorgue est magnifique, mais la résurgence n'est pas à son maximum, et l'eau n'en est pas visible.
L'aire de stationnement (service un peu rustique), 3 € en saison, gratuite pour les autres périodes, nous accueillera pour la nuit qui arrive de bonne heure en cette saison.

Depuis notre visite l'aire en question semble avoir été phagocyté par Camping-Car-Park.

Colorado de Rustrel

Après une nuit calme bien que l'aire soit encore très fréquentée, nous gagnons APT le lendemain pour une visite des quartiers anciens, premier vrai contact provençal.
En fin de matinée nous partons pour le Colorado de Rustrel. Repas sur le parking (6 € et 10 si on veut rester la nuit) puis visite de ce site étonnant et superbe. Deux heures de marche dans un lieu aux couleurs peintures.
Puis direction Saignon, notre premier village perché. Calades, ruelles et escaliers nous aident à nous réchauffer. La lumière est bien là, même si le soleil est plus bas qu'en été : on l'a même dans les yeux !
Notre deuxième nuit sera pour Céreste après avoir visité la bourgade.

Vaugines, Carluc, Reillane, Ansouis, Cucuron

Troisième jour, toujours le soleil et le froid moins de vent. On commence par visiter le prieuré de Carluc où du moins ce qu'il en reste, avant de rejoindre Reillanne que nous visitons toujours nez au vent...
Puis après un détour par les caves de Grambois, histoire de goûter le vin du Luberon, nous déjeunons à Ansouis après avoir traversé La Tour-d'Aigues au château bien ventilé. Ni toit ni fenêtre ...
De là nous atteignons Cucuron dont le seul nom est déjà tout un programme, puis Vaugines, dont l'église nous a un air connu : Jean de Florette est passé par là.
Nous arrivons en fin d'après-midi à Lourmarin où nous décidons de dormir. Installation en vue du château avant un repérage des lieux.

Bonnieux, Sylvacane, Lacoste

Le lendemain, visite approfondie (mais le château est fermé lors de notre passage). Nous allons donc à Sylvacane pour nous dégourdir les pneus; pas de chance l'Abbaye est fermée le mardi ! Nous en faisons le tour tout de même, et repartons en direction de Bonnieux où nous resterons un bon moment compte-tenu de la beauté du site. Pas de touristes ou si peu que tous les restaurants sont en bernes...
Comme de Bonnieux nous avons vu Lacoste nous y passons avant de gagner Ménerbes, qui nous occupe la fin de la journée.
Avant la nuit nous avons juste le temps de nous approcher d'Oppède-le-Vieux; nous dormirons ce soir France-Passion chez Eveline et Jean-Pierre Meillan-Pagès, vignerons accueillants et dont les vins sont aussi bons que le Luberon est beau !

Oppède -le-Vieux, Gordes

Cinquième jour. La matinée est consacrée à la Visite d'Oppède-le-Vieux, village abandonné depuis 1912 et qui retrouve vie grâce à quelques amoureux du site.
Puis nous atteignons Gordes en début d'après-midi. Repas sur le Parking du "Village des Bories". Programme de visite chargé : nous allons à l'Abbaye de Sénanque qu'une guide passionnante nous présente de fond en comble.
Nous regagnons Gordes où l'aire de service (derrière la gendarmerie, 2 €) était très attendue, bien que ne figurant pas sur nos guides ! Notez qu'il est possible de rester de nuit sur le parking moyennant finance, mais la pente du lieu nécessite un sérieux calage !
Visite du village avant la tombée de la nuit. Ce site est sans doute l'un des plus beaux du Luberon mais pas le plus agréable à visiter; les aménagements et les constructions trop bien restaurées donnent au village un arrière-goût de site à touristes : le Saint Trop' du Luberon !
Nous allons nous réinstaller sur le parking du "Village des Bories" pour la nuit afin d'être à pied d'oeuvre pour le visiter demain.

Village des Bories, Gordes

Sixième jour : Visite du "Village des Bories" qui nous donne l'impression de revenir 150 ans en arrière, d'autant qu'arrivés les premiers nous sommes quasiment seuls sur le site !
Les mini-vacances se terminant, nous prenons alors la route du retour, pour retrouver la pluie à hauteur de Valence, derrière un arc en ciel somptueux que nous franchirons malgré nos regrets de laisser le soleil en Provence...

La carte

Carte itinéraire Luberon

Légendes des icones-repères.

Aire de service

Accueil France-Passion

Terrain de camping

Randonnée Pédestre