La N 7

Note au lecteur


Cette page est tirée de l'article de Chloé Madec publié par détour en France dont vous trouverez l'original ICI et de la page wikipedia visible LA.
Cette route peut demander plusieurs semaines d'exploration si bien que les aires mentionnées ne concernent que les étapes classiques.

L'itinéraire

Nationale 7


La route nationale 7, ou RN 7, ou encore N 7, parfois également appelée la « route des vacances » ou encore la « route Bleue »  (le trajet diffère entre Roanne et Valence), était la plus longue des routes nationales de France avec 996 kilomètres répartis en cinq grandes étapes : de Paris à Sancerre, de Sancerre à Roanne, de Roanne à Valence, de Valence à Avignon, d'Avignon à Menton. Avant son déclassement partiel, elle reliait Paris à Menton via l'ouest de la Bourgogne, le nord de l'Auvergne, la vallée du Rhône, le massif de l'Esterel et la Côte d'Azur.

Déclassement

Embouteillage N7


Ne la cherchez pas sur les cartes : le mythe est en voie de disparition après le déclassement.

Un premier déclassement a eu lieu en novembre 1972 entre Tassin-la-Demi-Lune et le pont Gallieni à Lyon. Elle a repris le tracé de la RN 89 entre Tassin-la-Demi-Lune et la place Valmy à Lyon Vaise.

Le décret du 5 décembre 2005 ne conserve dans le réseau routier national que moins de la moitié de la longueur de cette route.

De Nevers à Lyon, la route conserve son statut de nationale. Cependant, il s'agit (en quelque sorte) d'un sursis, notamment entre l'Hôpital-sur-Rhins (commune de Saint-Cyr-de-Favières, près de Roanne) et Lyon, car il est expressément indiqué dans ledit décret que cette section de route cessera d'appartenir au réseau routier national lors de la mise en service du tronçon correspondant de l'A89, c'est-à-dire depuis 2013. Quant à la section Nevers-Roanne, elle est destinée à être transformée en autoroute (projets A77).

L'autre grande section concernée est Vienne – Orange, itinéraire de dédoublement de l'A7 non déclassée en 2007, prévue pour être transformée en 2 × 2 voies dans un avenir assez lointain...

Un troisième secteur à Avignon est également conservé entre la ville et l'A7 près de Caumont-sur-Durance.

Un grande partie de cette route a déjà été transformé en 2*2 voies ou voie express.

Tous les autres tronçons sont rétrocédés aux départements. Les renumérotations ont déjà commencées.

Dans le Val-de-Marne, sur tout son parcours, la nouvelle numérotation est la D 7 depuis fin 2009.
En Seine-et-Marne, l'ensemble du parcours a pris début 2007 le numéro de D 607.
Elle traverse le Loiret sous la numérotation D 2007.
Dans la Nièvre, les anciens tronçons de la Nationale 7 s'appellent D 907.
Dans l'Allier, les traversées d'Avermes, de Moulins, de Toulon-sur-Allier, de Lapalisse et de Saint-Prix s'appellent désormais D 707 (il a existé une numérotation provisoire, en Nationale 2007).
Dans la Loire, elle s'appelle D 207 autour de Roanne.
Dans le Rhône, elle s'appelle D 307.
Dans le Vaucluse et plus particulièrement entre Sorgues et Orange, elle a été renumérotée en D 907.
Dans les Bouches-du-Rhône, elle s'appelle la D 7N.
Dans le Var : la désignation retenue D N7 a certainement été choisie pour conserver l'appellation N7, à grande valeur symbolique.
Dans les Alpes-Maritimes, elle est numérotée D 6007 jusqu'à la frontière italienne où son parcours se termine, sauf sur le territoire de la Métropole Nice Côte d'Azur où elle prend provisoirement le numéro de M6007.


Sites remarquables

Évry-Courcouronnes, Pagode Khánh-Anh (la plus grande d'Europe), Aérophare
Forêt de Fontainebleau et ses rochers
Nemours
Montargis, forêt de Montargis
Pont-canal de Briare
Prieuré Notre-Dame de La Charité-sur-Loire
Forêt des Bertranges
Circuit de Nevers Magny-Cours
La cathédrale Notre-Dame-de-l'Annonciation de Moulins
Villages et cités de caractère du Crozet, d'Ambierle et de Saint-Haon-le-Châtel
Forêt départementale de Lespinasse (Noailly)
Monts de la Madeleine
Roanne
Gorges de la Loire au sud de Roanne
Monts du Beaujolais
Place de l'Horloge à Tassin-la-Demi-Lune
Le centre historique de Lyon
Raffinerie de Feyzin
Vienne, ville gallo-romaine
Saint-Romain-en-Gal, musée gallo-romain
Palais idéal du facteur Ferdinand Cheval à 20 km de Saint-Vallier
Valence avec son kiosque Peynet, sa Maison des Têtes, et le Vieux Valence
Livron-sur-Drôme, son village perché, ses côtes de Brézème
Mirmande village perché classé parmi les 100 plus beaux villages de France
Montélimar et son Palais des bonbons et du nougat
Pierrelatte et la Ferme aux crocodiles
Forteresse de Mornas
La Nationale 7 près d'Aix-en-Provence, devant la montagne Sainte-Victoire.
Orange
Avignon
Château de la Calade
Aix-en-Provence
Basilique Sainte-Marie-Madeleine de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
Cité des Comtes de Provence à Brignoles
Château des Vintimille au Luc-en-Provence
Le rocher de Roquebrune-sur-Argens
La vieille ville et la cathédrale de Fréjus
Massif de l'Esterel
Cannes
Antibes
Nice
Monaco
Menton

 de Paris aux vignobles de Sancerre


La première étape nous conduit jusqu'à Sancerre et ses vignobles. En chemin, passons par Barbizon, aussi connucomme le "village des peintres", avant de nous arrêter au château de Fontainebleau. Plus loin, nous visitons le château de la Buissière, également appelé "château des pêcheurs" en raison de son musée de la pêche. Puis Briare et sa manufacture de mosaïques, où nous explorons le musée des Mosaïques et des Émaux.

Aire de service à Sancerre

 de Sancerre à Roanne en passant par Nevers


Quittons le vignoble de Sancerrois direction Nevers, avec un détour par le village de la Charité-sur-Loire pour visiter l'église Notre-Dame, inscrite par l'Unesco au patrimoine mondial de l'humanité. Le négus nous appelle à Nevers et c'est à la maison Grelier & Lyron que nous dégustons cette délicieuse confiserie. Puis, cap sur Moulins, ses monuments et son Grand Café avant de nous arrêter à Saint-Loup au petit musée dédié à la route nationale 7. Gagnons ensuite Lapalisse, son château fort et son musée d'Art brut. (Tous les deux ans en automne Lapalisse organise un gigantesque embouteillage de voitures anciennes avec costumes et accessoires d'époque en mémoire de ceux des départs en vacances des années 50-60.)

Rejoindre Roanne, qui marque le fin de cette deuxième étape, mais auparavant offrons-nous une halte à Saint-Martin-d'Estréaux. 

Aire de service à Lapalisse et à Roanne

 de Roanne à Valence


Direction Saint-Étienne, au pied du Pilat. Déambulons dans le jardin du musée d'Art Moderne et crapahutons sur la montée du Crêt du Roch. Petite pause au col de la République, où nous nous arrêtons à l'auberge du Grand-Bois. À Tain l'Hermitage, Valrhona et sa cité du chocolat nous fait patienter avant d'atteindre Valence.

Aire de service à Valence

de Valence au palais des Papes d'Avignon


Après Valence et son port de plaisance, nous arrivons à Montélimar, la ville du nougat. Visite du palais des Bonbons et du Nougat avant de conclure cette escapade à la maison Soubeyran pour nous approvisionner en sucreries. À Piolenc, visitons un autre musée dédié à la route nationale 7. Prochaine escale à Orange, où le théâtre antique accueille les Chorégies, célèbre festival d'opéra. Avignon se profile enfin, c'est ici que s'achève la quatrième étape. Visitons le palais des Papes.

Aire de service à Avigon

d'Avignon à Menton


Ultime étape sur la Nationale 7, nous partons d'Avignon et prenons la direction d'Aix-en-Provence. N'oublions pas de faire un petit tour à l'ancien palais de l'Archevêché, au Grand Théâtre de Provence, au château du Tholonet, au musée Granet... Enfin la côte, Fréjus et ses plages. Premier bain de soleil, avant de faire un petit tour par les arènes et le théâtre antique. Rapide escale à Cannes, puis nous gagnons Nice et ses cathédrales Sainte-Réparate et Sainte-Nicolas, le palais Lascaris, le château Valrose, l'ancien palais de la princesse Kotchoubey devenu le musée des Beaux-arts... Escale à Èze, un des plus beaux villages perchés de France, pour reprendre la route nationale 7 vers Monaco, découvrir son jardin exotique et faire un petit détour par le célèbre casino, le Monte-Carlo. Notre voyage se termine par la ville de Menton, la visite de la basilique Saint-Michel-Archange, le monastère de l'Annonciade et le palais Carnolès.

Aire de service sur camping à Peillon (les aires sont assez rares dans les Alpes-Maritimes).