L'OISE, terres de châteaux

Les abréviations pour camping-caristes

M = aires municipales
FP = aires France passion
A = aires autoroutes
C = aires sur ou près terrain de camping
P = aire privée (particulier, grande surface...)
V = Stationnement en ville durée limitée +/- service

Le tableau ci-dessous propose une base pour un itinéraire de visite. A vous de rajouter des lieux de visites, des étapes conviviales, des lieux de séjour éventuels. Cette base est forcément incomplète et le temps de visite peut augmenter à l'infini...

N.B. : lorsqu'un N° est indiqué après un nom de ville, il s'agit du département dans lequel on vient d'entrer, ce qui peut faciliter les recherches d'aires de service dans les guides.

La carte

Clic pour agrandir l'image

Carte itinéraire de visite de l'Oise enPicardie

et l'itinéraire

L'itinéraire

Itinéraire de visite de l'Oise

Terre gothique et traditions potières

A visiter :

« Beauvais et le Pays de Bray »

Beauvais

Ville dont les origines remontent à l'époque galloromaine.

La Cathédrale Saint-Pierre au choeur gothique le plus haut du monde avec 47m, est à voir absolument. Elle interpelle par sa silhouette massive et grandiose et son absence de nef. A l'intérieur ne manquez pas l'horloge astronomique, chef d'oeuvre technique, construite en 1868 par A.L Vérité.
L'église Saint-Etienne, remarquable par ses sculptures et ses très riches vitraux du XVI è siècle.

Sérifontaine, l'aire de camping-car du Bois-Marie offre 14 emplacements au coeur d'un grand parc dans un site naturel et paisible.

La Chapelle aux Pots
Le Musée de la Poterie retrace la tradition de la poterie dans le Pays de Bray. Cette tradition remonte à l'époque gallo-romaine, lorsque l'exceptionnelle qualité de l'argile poussa de nombreux potiers à venir s'y installer. Très vite, poteries d'art, manufactures de grès et céramiques ont fait la réputation de la région.

A quelques kilomètres de Beauvais, dans les villages de Grémévillers et de Senantes, est fabriquée la tomme au foin, fromage de vache au lait entier, aux arômes floraux et harmonieux.
Elle est également déclinée en tomme au cidre (croûte levée au cidre).

Gerberoy un des 152 « Plus beaux villages de France » : au printemps et en été, ses rosiers en font un jardin enchanteur.

« Autour de Compiègne »

Compiègne la millénaire, ancienne ville royale et impériale, a été le théâtre d'évènements majeurs de l'histoire de France. Admirez l'hôtel de ville, l'église St Jacques, les haras nationaux installés dans les Grandes écuries du Roi.
Le château de Compiègne construit sous Louis XV, et restauré sous Napoléon 1er et est devenu résidence impériale d'automne sous le Second Empire. Les appartements historiques reflètent les goûts de l'époque en matière de décoration et de couleurs. Le
Parc du château a été dessiné par Gabriel et entièrement réaménagé sous Napoléon 1er.
A visiter également le musée de la voiture et le musée du Second Empire.
Bijou de l'architecture du XIXe et remarquable par son volume et son architecture, le Théâtre Impérial de Compiègne est reconnu dans le monde de l'art lyrique pour ses qualités acoustiques. Une réverbération naturelle renforcée par une isolation phonique confère à cette salle à l'italienne une sonorité exceptionnelle.

Le mémorial de la Déportation à Royallieu (Compiègne). Camp de transit entre 1941 et 1944, le musée mémorial de l'internement et de la déportation de Royallieu se situe au coeur même où transitèrent plus de 53 000 prisonniers avant leur départ vers les camps de la mort nazis. D'anciens baraquements ont été ainsi conservés. Y sont exposés les objets, documents ou lettres retrouvés, souvent donnés par d'anciens déportés et leur famille. Ces éléments permettent de retracer les conditions de vie au quotidien. Un cheminement chronologique permet de rappeler la défaite de 1940, puis les aspects de la collaboration et de la Résistance et enfin, la vie du camp.

La forêt de Compiègne est une des forêts les plus réputées d'Europe d'une superficie de 14 000 ha. Une magnifique randonnée relie Compiègne à Pierrefonds en passant par de charmants petits villages : Vieux- Moulin, Saint-Jean aux Bois. En chemin, maints sites pittoresques sont à découvrir : arbres remarquables, maisons forestières, étangs… Toute proche, se situe la forêt domaniale de Laigue d'une superficie de 1500 ha.

Le château de Pierrefonds est un majestueux château médiéval du XV è siècle, entièrement recréée par l'architecte VIOLLET LE DUC au XIXesiècle sur l'ordre de Napoléon III. Il domine le bourg et l'étang. A faire : des balades en bateau à pédales sur l'étang et/ou en petit train touristique.

Le Pays de Valois

La Vallée de l'Automne et du Valois

Crépy-en-Valois est la cité des Ducs de Valois dont les origines remontent au X e siècle.
A voir : anciennes maisons de notables dans la vieille ville (Maisons de la Rose, des Quatre Eléments, des Quatre Saisons, Saint-Joseph), le vieux château qui abrite le Musée de l'archerie, installé dans le cadre du magnifique château des Ducs de Valois.
Crépy en Valois est le point de départ du circuit des 35 clochers de la Vallée de l'Automne (35 églises du XI e au XVI esiècle dont Morienval, Bonneuil en Valois, Coyolles, Fresnoy la Rivière…)

Senlis est une ville royale, avec un patrimoine architectural et culturel exceptionnel, témoignage de 2000 ans d'histoire. Ses ruelles pittoresques, les vestiges du château royal, le Prieuré St Maurice, les fortifications médiévales, hôtels particuliers, il fait bon flâner dans cette ville... A visiter également le musée de la Vénerie, le musée des Spahis et la crypte de la chapelle royale St Frambourg. Témoin majeur de l'évolution du style gothique, la cathédrale Notre-Dame de Senlis est considérée comme une des plus petites de France. Sa construction débute vers 1153 pour se terminer à la fin du XVI è siècle dans un style gothique flamboyant. Une extraordinaire flèche du XIII e mesure environ 18 m.

Le Domaine de Versigny, 15 km de Senlis, comporte le château édifié au XVII e siècle et modifié au XIX e siècle et un parc à l'origine crée par Le Nôtre et également modifié au XIX e siècle.

Le parc Jean-Jacques Rousseau à Ermenonville
Les jardins d'Ermenonville (classés Monument historique) ont été conçus par le Marquis de Girardin au XVIII e siècle qui y accueillit Jean-Jacques Rousseau. Celui-ci découvre une nature habilement constituée, faite de végétation foisonnante où se rencontrent divers monuments et inscriptions poétiques. Rousseau y meurt peu après son arrivée et est inhumé dans l'Ile
des Peupliers. Son tombeau est toujours visible.

Vous pourrez visiter :

Jardins d'eau du château de Verderonne
Parc de l'Abbaye de Chaalis
Parc de Valgenceuse
Parc du château de Corbeil-Cerf

Château de Boury
Château de Chantilly
Château de Compiègne
Château de Pierrefonds
Château du Plessis Brion
Château d'Ermenonville
Château Renaissance de Troissereux

Beauvais
Chantilly
Compiègne
Gerberoy
Senlis

Abbaye d'Ourscamp
Abbaye Royale du Moncel
Cathédrale Notre Dame de Noyon
Cathédrale Notre Dame de Senlis
Cathédrale Saint Pierre de Beauvais
Eglise de Montagny Sainte Félicité