L'Orne, le pays du Camembert

Carrouges, le Château

L'Orne fait majoritairement partie de l'ancienne province de Normandie ; sa partie sud-est fait cependant partie du Perche.
Il forme avec les départements du Calvados et de la Manche la région Basse-Normandie. Il est bordé au nord par le Calvados, à l'ouest par la Manche, au sud par la Mayenne et la Sarthe (région Pays-de-la-Loire), au sud-est par l'Eure-et-Loir (région Centre) et au nord-est par l'Eure (région Haute-Normandie).
L'ouest du département appartient au Bocage normand. Cette région est appelée « Bocage ornais ». Les villes principales sont Flers, La Ferté-Macé et Domfront.
La station thermale de Bagnoles-de-l'Orne se trouve également dans cette région. Cette région est elle-même divisé en des sous-ensembles géographiques : Domfrontais, Pays d'Houlme, pays d'Andaine et Suisse normande (Val d'Orne). La forêt des Andaines est située au sud du Bocage ornais dans le pays du même nom.
Le centre du département laisse place à une plaine céréalière : campagne d'Argentan et campagne d'Alençon. Il s'y trouve également la forêt d'Écouves.
Les Alpes mancelles débordent sur le département de l'Orne au sud-ouest d'Alençon, où l'on trouve un des plus beaux villages de France : Saint-Céneri-le-Gérei.
Au centre-nord-est, le pays d'Auge méridional couvre le département. Il est maintenant tendance de confondre cette partie du pays d'Auge avec la campagne d'Argentan. S'y trouve le village de Camembert et la ville de Vimoutiers. L'ancienne région du Hiémois couvrait cette région, la campagne d'Argentan, jusque dans le Calvados et avait pour capitale Exmes.
Au nord-est se trouve le pays d'Ouche qui est à cheval sur le département de l'Orne et celui de l'Eure. La ville principale est L'Aigle.
Enfin à l'est et au sud-est le Perche s'étend, déployant ses forêts et ses cultures. Les villes principales sont Mortagne-au-Perche et Bellême.
Avec près de 105 000 ha, la forêt tient une place de choix dans la géographie et l'activité économique de l'Orne.
Deux parcs naturels régionaux contribuent largement à la valorisation du patrimoine naturel et à l'essor de l'activité touristique du département :
Le Parc naturel régional du Perche couvre l'est du département et déborde sur l'Eure-et-Loir voisine. Il inclut les villes de Mortagne-au-perche, Bellême..., avec ses paysages de collines boisées et de villages typiques,
Le Parc naturel régional Normandie-Maine au sud-ouest déborde sur les départements de la Manche, de la Mayenne et de la Sarthe.
Le département est traversé par la ligne de partage des eaux s'écoulant vers l'Atlantique, au sud, et vers la Manche au nord. L'Orne, fleuve éponyme, se jette dans la Manche après avoir parcouru la Suisse normande et arrosé Caen.
Le département est en outre formé sur les collines de Normandie. Le point culminant de l'Orne est le Signal d'Écouves (413 m).

Source wikipedia

La carte





L'Orne, Normandie, carte de l'itinéraire de visite
L'itinéraire

Les abréviations pour camping-caristes

M = aires municipales
FP = aires France passion
A = aires autoroutes
C = aires sur ou près terrain de camping
P = aire privée (particulier, grande surface...)
V = Stationnement en ville durée limitée +/- service

Le tableau ci-dessous propose une base pour un itinéraire de visite. A vous de rajouter des lieux de visites, des étapes conviviales, des lieux de séjour éventuels. Cette base est forcément incomplète et le temps de visite peut augmenter à l'infini...

N.B. : lorsqu'un N° est indiqué après un nom de ville, il s'agit du département dans lequel on vient d'entrer, ce qui peut faciliter les recherches d'aires de service dans les guides.

L'itinéraire

ORNETOURISME.com

Blason de l'Orne

Clic sur le blason pour voir le site officiel du tourisme.

Voir le site ornetourisme.com

Ce que nous avons fait.

Alençon

31 juillet 2012 : l'heure du départ sonne vers 10h15 en direction de l'Orne. Une journée d'autoroute pour arriver le soir à Chenu près d'Alençon où nous passons une nuit très agréable.

Le 1° août commence par la visite d'Alençon, ville très agréable dont nous ignorions tout; ancien siège de Moulinex fermé depuis 2001, la ville s'est reconvertie à la plasturgie et se présente comme un lieu parfaitement accueillant.

Découverte de l'église Notre-Dame. Le porche spectaculaire à trois pans débouche dans la nef magnifique aux voûtes remarquables à liernes et tiercerons. De magnifiques vitraux éclairent l'ensemble.

Puis visite de la ville elle-même avec son château actuellement en partie utilisé comme prison.

La spectaculaire halle au blé circulaire est coiffée d'une rotonde de fer et de verre.

Voir aussi l'église St Léonard, l'Hôtel de Guise, la chapelle Ste Thérèse, qui jouxte la maison natale de Thérèse Martin, future Ste Thérèse de Lisieux.

St-Ceneri-le-Gerei, St-Langis-lès-Mortagne

En fin de matinée nous quittons Alençon en direction de St Céneri-le-Gerei, l'un des "plus beaux villages de France".
Nous passons deux heures à contempler ce village admirablement entretenu. La visite des superbes Jardins de la Mansonnières nous occupera encore deux bonnes heures, avant de rejoindre Saint-Langis-lès-Mortagne, où une aire de service vient d'être ouverte près d'un lac dans une zone très tranquille.

Source, Abbaye de la Grande-Trappe

Le 2 août nous commençons la journée par les pleins et vidanges. Puis nous gagnons l'Abbaye de la grande Trappe près de Soligny-la-Trappe, ce qui n'était pas prévu sur notre parcours au départ. Nous mangerons près de l'Abbaye au bord du lac Chaumont.
A noter qu'une source d'eau très pure permet aux passants de faire des réserves d'eau potable.

Abbaye de la Grande-Trappe
Harras du Pin

L'après-midi sera consacré à la visite des Haras du Pin. Nous avons la chance d'arriver un jeudi ce qui nous permet d'assister au spectacle équestre "les Jeudis du Pin", présentation d'étalons et attelages.
Ces Haras destinés à la reproduction des chevaux pour fournir les armées de Louis XIV furent conçus par Pierre le Mousseux, élève de Mansart.

En fin de journée nous gagnons Argentan où nous passons la nuit près de la gare. Nous profiterons d'un trafic plutôt bruyant, tant routier que ferroviaire, ce qui nous conforte dans l'idée qu'il est bien préférable de s'arrêter dans les petits villages.

Calèche
Argentan

03 août : Argentan mérite une visite et c'est au cours de celle-ci que nous découvrirons l'aire de service avec parking située près de la maison des dentelles.
Notre nuit eut été sans doute plus calme ici.

Nous commençons la visite par l'église Saint-Germain magnifiquement restaurée après la guerre, au cours de laquelle elle fût incendiée et quasiment ruinée en 1944 comme 80 % de la ville.

Puis nous passons devant l'ancien château devenu Palais de Justice, avant de gagner la maison des dentelles, qui précède un superbe parc paysager. Nous profitons de cette reposante étape avant de reprendre la route pour voir le Château de Sassy que nous ne visiterons pas, mais dont les jardins sont splendides.

Saint-Christophe-le-Jajolet, Pélerinage automobile

Petit arrêt à St Christophe-le-Jajolet où chaque année un pèlerinage de véhicules anciens à lieu sous la protection traditionnelle du saint local, avant de reprendre la route pour Mortrée.

Château d'Ô

A Mortrée on ne manquera pas la visite du château d'Ô, possible en juillet-août seulement, en l'absence des propriétaires.
Ce magnifique château Renaissance gothique, bâtis sur pilotis, émerge de ses douves au milieu d'un parc récemment remanié par le paysagiste Louis Benech.
Une guide fort sympathique nous a conduit pour une visite bien agréable du château puis du parc malgré un temps plutôt humide qui a justifié la sortie des parapluies.

Château de Médavy

Quittant Mortrée nous arrivons à Médavy, peu éloigné. Nous nous garons sur un vaste parking près des tennis mais un peu loin du château que nous avons prévu de visiter car la stationnement à proximité est impossible en CC.

Nous allons "pedibus cum jambis" jusqu'au château (privé mais non habité, il accueille les collections du propriétaire) en fin d'après-midi. La visite se fera là encore sous la houlette d'une guide chamante.

Après la visite nous regagnons notre parking où nous passons la nuit bien au calme.

Sées, Abbaye Saint-Martin

04 août : après une nuit idéalement tranquille nous prenons la route en direction de Sées.
Cette ville possède un cathédrale admirable, de style gothique et bénéficiant d'un lumière exceptionnelle grâce à ses verrières généreuses.

On admirera aussi l'ancienne Abbaye Saint-Martin, de l'extérieur seulement car elle ne se visite pas, ainsi que las anciennes halles en rotonde, l'ancien évêché et si le coeur vous en dit le musée départemental d'art religieux.

Carrouges, le château

En fin de matinée nous gagnons Carrouges et son château de brique. Nous arrivons en pleine fêtes de la chasse et nous visiterons le site sous une pluie battante. Ce qui nous vaut d'acheter un parapluie sur place, la fête attirant de nombreux forains. Repas sur le pouce avant de renoncer à la visite de l'intérieur du château : une queue traversant toute la cour (immense) nous fait repartir dans un lieu plus calme.

Forges des Champs-de-la-Pierre

En route pour Rânes, nous nous arrêtons aux Forges des Champs de la Pierre. Le site est superbe et vaut bien un détour, mais ne se visite plus, et le village de Champ-de-le-Pierre est magnifiquement romantique.

Forges des Champs-de-la-Pierre
Rânes

Rânes est notre prochaine étape et nous visitons le château transformé en mairie, son parc, et le donjon guidés par la responsable de l'accueil de l'office de tourisme. Nous y retrouvons la famille d'Argouges et la légendes de la fée, déjà utilisée au château de Gratôt dans le Cotentin...

L'église de Rânes en face de la Mairie mérite aussi une visite.

La légende de la fée

Un seigneur d'Argouges rencontra à la fontaine une très belle jeune femme.
Il en tomba éperdument amoureux et lui demanda sa main.
La belle lui dit qu'elle était une fée et qu'elle acceptait de devenir son épouse à condition qu'il ne prononçât jamais le mot <<mort>>.
Le seigneur promit.
Un jour, lors d'une fête au château, excédé d'attendre sa dame qui s'apprêtait longuement, il lui lança :

  • Dame, êtes bien lente dans vos besogne ! Seriez vous bonne à aller quérir la mort ?

L'on entendit alors un cri déchirant, la fée monta sur le rebord de la fenêtre et disparut.

Roche d'Oëtre à Athis-sur-Orne, Putanges-Saint-Ecrepin, et Taillebois

En fin d'après-midi nous atteignons le site de la Roche d'Oëtre à Athis-sur-Orne via Putanges-Saint-Ecrepin, et Taillebois.
Nous nous installons pour la nuit sur le parking après une exploration rapide de ce site extraordinaire et surprenant au dessus du vallon de la Rouvre : les rochers prennent des allures de visages humains.

Le 05 août après une nuit calme je pars en randonnées sur le site pendant que Marie se consacre au dessin; par la falaise on atteint la Rouvre, petite rivière circulant sous les frondaisons au pied de rocher qui la dominent de 120 mètres.

Domfront, La Carneille, Flers, La-Chapelle-aux-Moines

Nous partons ensuite pour Domfront en passant par La Carneille (jardin public agréable, belle halles ancienne), Flers, La Chapelle-aux-Moines.

Domfront est une cité médiévale dominée par un donjon et par sa curieuse église en béton (ne se visite pas en ce moment car en restauration sous des échafaudages gigantesques).

Nous arrivons pour essuyer un averse mémorable mais qui ne dure que quelques minutes et nous resterons une partie de l'après-midi à flâner entre vielles maisons, tours et fortifications.

Puis nous atteignons La-Ferté-Macé, où nous trouverons non sans mal le parking réservé aux camping-car près du lac. Aucun panneau ne l'indique et d'ailleurs aucun autre camping-car ne viendra s'installer...

06 août : nous repartons pour Couterne fin de notre itinéraire dans l'Orne, afin de profiter de son aire de service (plutôt rustique) et avant de nous diriger vers la Bretagne où nous devons retrouver la famille de Marie.

Nous ferons une étape à Mayenne, ville séduisante où nous prendrons notre repas sur les quais, après visite du centre ville.

Mayenne