La région Rhône-Alpes

Rhône-Alpes

Rhône-Alpes regroupe huit départements : l'Ain, l'Ardèche, la Drôme, l'Isère, la Loire, le Rhône, la Savoie et la Haute-Savoie. Son chef-lieu est Lyon, qui est aussi sa plus grande ville. C'est la deuxième région de France métropolitaine en superficie (après Midi-Pyrénées), en économie et en population (après Île-de-France). Elle est aussi classée 6e région européenne.

Elle est limitrophe des régions françaises Provence-Alpes-Côte d'Azur, Languedoc-Roussillon, Auvergne, Bourgogne et Franche-Comté, des régions italiennes de Val d'Aoste et Piémont, ainsi que des cantons suisses de Vaud, du Valais et de Genève.

Schématiquement, la Région Rhône-Alpes représente le 1/10° de la France en termes économiques, démographiques et de superficie.

Plus de 30000 ans avant notre ère: les occupants de la grotte Chauvet (Ardèche) dessinent les premiers œuvres d'art connues de l'humanité. Avant l'arrivée des Romains, pas moins de 8 peuples gaulois se partagent le territoire de la future région Rhône-Alpes: les Helviens du côté méridional, les Allobroges en Dauphiné, les Ceutrons en Tarentaise, les Médulles en Maurienne, les Ambarres dans l'Ain, les Ségusiaves autour de Lyon et de Roanne et, de manière plus limitée, les Cavares et les Voconces installés surtout au sud de la région. Jusqu'à Philippe le Bel (début du XIVe siècle), le Rhône servit de limite entre le royaume de France et le Saint Empire romain germanique. Il faut attendre 1349 - les débuts de la guerre de Cent Ans - pour que le Dauphiné soit rattaché à la France. Puis en 1601, par le traité de Lyon, Henri IV annexe au royaume de France le Bugey et le pays de Gex. Puis c'est le tour de la principauté de Dombes en 1762. La Savoie est annexée une première fois en 1792 par la France révolutionnaire et constituée en département du Mont-Blanc. Notons qu'une partie de la Suisse méridionale devient également française sous l'Empire avec les départements du Léman (1798-1815, Canton actuel de Genève) et du Simplon (1810-1815, Canton actuel du Valais). Au Congrès de Vienne (1815), la Savoie est restituée au Royaume de Sardaigne (dirigé par la Maison de Savoie) et la frontière avec la Suisse est fixée dans ses limites actuelles par l'incorporation de six communes du Pays de Gex au canton de Genève. La région est définitivement rattachée à la France en 1860. La province savoyarde se trouve alors partagée en deux départements : Savoie et Haute-Savoie. C'est à ce moment-là que sont fixées les limites actuelles des départements de Rhône-Alpes. La soierie lancée par François 1er (1536), relancée par Napoléon au milieu du XIXe siècle, essaime à travers tous les départements et crée la région avant qu'elle n'existe. La création de l'entité administrative un siècle plus tard (au début des années 1960) consacre cette cohérence en créant un ensemble régional regroupant les trois agglomérations qui en déterminent la puissance : Lyon, Saint-Étienne, Grenoble.

Rhône-Alpes s'étend du Massif central à l'ouest jusqu'aux Alpes à l'est. Entre ces deux ensembles montagneux se trouve la vallée du Rhône.

Massif Central
À l'ouest, la région se compose de la partie orientale du Massif central :

Monts et plaine du Forez
Massif du Pilat
Monts du Vivarais
Monts du Beaujolais
Monts du Lyonnais
Le Massif central rhône-alpin culmine au mont Mézenc (altitude 1,753 mètres).

Vallées
Au centre, la région est traversée du nord au sud par les vallées de la Saône et du Rhône ainsi qu'à l'est par la vallée de l'Isère.

Jura
Au nord-est, la région s'étend le Jura. Du nord vers le sud, les plis méridionaux du Jura laissent place aux Alpes du nord. Le point culminant du Jura se trouve, en Rhône-Alpes, au Crêt de la Neige (altitude 1,718 mètres).

Alpes (Ce massif est regroupé dans la page spécifique Les Alpes pour des raisons pratiques).
À l'est, la région s'étend sur les Alpes avec des régions de haute montagne. Les Alpes dauphinoises et savoyardes sont fortement marquées par les dernières glaciations (larges vallées de l'Isère et de la Maurienne / Môrièna, et ses lacs). Les Alpes sont facilement pénétrables grâce au sillon alpin, qui comprend les cluses de Grenoble et Chambéry, ainsi que le Grésivaudan et la combe de Savoie. En Isère, la chaîne de Belledonne (altitude 2 977 mètres) longe le Grésivaudan et les massifs du Pelvoux et des Écrins (altitude 4,102 mètres) forment la frontière de l'Isère avec les Hautes-Alpes. Le point culminant des Alpes se trouve, en Rhône-Alpes, au Mont-Blanc (altitude 4,808 mètres, le plus haut sommet d'Europe). Les grands glaciers comme celui du Montenvers (Mer de Glace), des Bossons, ou de l'Argentière se réduisent fortement en raison du réchauffement climatique.

Vercors
Cet important massif, haut lieu de la résistance française, chevauche la partie Est de la Drôme et la partie Sud-Ouest de l'Isère en constituant les Préalpes. Il comporte des cols comme celui du Rousset, des vallées très étroites comme les Grands Goulets et de nombreuses grottes comme celles des grottes de Choranche. Le point culminant du Vercors se trouve, en Rhône-Alpes, au Grand Veymont (altitude 2,341 mètres). Un autre de ses sommets connus est le Mont-Aiguille (altitude 2,086 mètres) près de Clelles en Isère.

La page Wikipedia

de gueules au lion d'argent armé et lampassé du même, au chef d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or.

clic sur le blason pour voir la page Wikipedia

Voir la page sur Wikipedia

Les aires de services de cette région.

Retour vers le Plan du site