De Moustiers Sainte Marie à Antibes

L'itinéraire.

Les abréviations pour camping-caristes

M = aires municipales
FP = aires France passion
A = aires autoroutes
C = aires sur ou près terrain de camping
P = aire privée (particulier, grande surface...)
V = Stationnement en ville durée limitée +/- service

Le tableau ci-dessous propose une base pour un itinéraire de visite. A vous de rajouter des lieux de visites, des étapes conviviales, des lieux de séjour éventuels. Cette base est forcément incomplète et le temps de visite peut augmenter à l'infini...

N.B. : lorsqu'un N° est indiqué après un nom de ville, il s'agit du département dans lequel on vient d'entrer, ce qui peut faciliter les recherches d'aires de service dans les guides.

Des aires qui gagneraient à être protégées du gel pour fonctionner en hiver vu le nombre de CC rencontrés en plein mois de février.

Note

Avec un camping car haut (Capucine) il peut être souhaitable de voyager coté gorge afin de ne pas s'exposer à frotter la paroi en surplomb dans les virages lors d'un croisement. Dans ce cas rive nord dans le sens Moustier -> Castellane, et rive sud en sens inverse de Comps à Aiguines

L'itinéraire

Itinéraire de Moustiers-Sainte-Marie à Antibes

Des faïences de Moustiers à la verrerie de Biot

Faïences de Moustiers

HISTORIQUE DE LA FAIENCE


En France, au XVIIème siècle, l'essor de la faïence décorée tient surtout aux malheurs du temps, c'est-à-dire à la pauvreté des finances royales. En effet, pour renflouer son trésor de guerre, Louis XIV décrète les taxes "somptuaires" imposant le luxe et envoie à la fonte ses vaisselles et objets d'or et d'argent. La noblesse est incitée à faire de même : il faut donc trouver une matière de substitution assez distinguée, raffinée, artistique pour prendre place honorablement sur les tables seigneuriales et princières.
Comme l'a écrit Saint-Simon : " Alors, la mode voulut que tout ce qu'il y eut de grand et de considérable, en France se mît à la faïence de Moustiers reconnue comme la plus belle du royaume "…

Aller à l'office de tourisme : cliquez sur la photo

Office de tourisme de Moustier-Sainte-Marie

Gorge du Verdon

Ces gorges résultent de l'érosion de la rivière et se présentent aujourd'hui sous la forme de gigantesques falaises de roches calcaires, au pied desquelles coule le Verdon.

Elles ne furent réellement reconnues qu'au début du siècle : depuis elles attirent et fascinent de nombreux visiteurs. Il faut dire que le spectacle est grandiose !
Au milieu d'espaces naturels protégés, riches en faune et flore, les panoramas offerts sont vertigineux. Les villages sentinelles nichés au bord de la faille ont gardé le charme des villages provençaux d'autrefois.

Itinéraire parfois impraticable en hiver surtout la rive Sud.

Le Loup

  • Le Loup prend ses sources entre les montagnes de l'Ubac et celle de l'Audibergue proche du village d'Andon. Son périple le conduit sur plus de 45km pour rejoindre la mer au niveau de Cagnes sur Mer.

Son cours passe en contrebas des villages de Gréolières, Cipières, Gourdon, Courmes, pour rejoindre les gorges du Loup où l'on pourra admirer le lieu dit « du saut du Loup » ainsi que le site classée de la cascade de Courmes, qui se jette de plus de 65m dans les gorges.
La fin des gorges débouche directement sur le petit village de pont du Loup.

Il poursuit sa route jusqu'à la Colle et Villeneuve- Loubet-village pour finir son périple au niveau de l'hippodrome de Cagnes sur Mer.

Antibes

Antibes

Le but du voyage est atteint !

Département Alpes-Maritimes
Latitude
Longitude 43° 34' 51? Nord
7° 07' 26? Est / 43.580834, 7.123889
Altitude 0 m (mini) – 163 m (maxi)
Superficie 26,48 km²
Population 72 300 hab.(2005)

Géographie

Antibes est située au bord de la Méditerranée, à 205 km à l'est de Marseille (chef-lieu de région), 23 km au sud-ouest de Nice (chef-lieu de département), 15 km au sud-est de Grasse (chef-lieu d'arrondissement) et environ 10 km à l'est de Cannes.

La Brague se jette dans la Méditerranée sur le territoire de la commune d'Antibes.

La commune est constituée de plusieurs quartiers bien distincts, dont les principaux sont :

Antibes proprement dit,
le Cap d'Antibes, célèbre pour ses riches demeures,
Juan-les-Pins,
La Croix Rouge
La Fontonne
Saint-Claude
Saint-Jean
Saint-Maymes
Nova Antipolis

Antibes a donné son nom antique, Antipolis, à une importante zone d'activités, Sophia Antipolis, située dans ses environs (principalement sur la commune de Valbonne), où sont regroupées des entreprises de recherche et développement dans le domaine des nouvelles technologies.

Histoire

Les origines
D'après les travaux anciens, Antibes aurait été fondée au Ve siècle av. J.-C. ou au Ive siècle av. J.-C. par des Phocéens de Marseille, lesquels, selon le géographe Malte-Brun, lui auraient donné son nom, Antipolis (la ville d'en face en langue grecque), en raison de sa « situation sur la côte en face de Nice ». Cette interprétation est erronée dans la mesure où Antipolis a été fondée avant Nikaia. D'après Paul Mejan, qui s'appuie sur les textes du IIe siècle de Scymnos de Chio et de Scylas, ce nom signifie en réalité « ville sur la côte en face de la Corse », les Phocéens étant censés avoir emprunté une voie maritime passant par la Corse pour parvenir sur le littoral provençal.

Des traces d'occupation remontant au premier âge du Fer ont été identifiées dans les secteurs du château et de la cathédrale. Sous la chapelle Saint-Esprit ont été mises au jour les restes d'habitat en terre crue. Le rocher d'Antibes semble être à cette période le siège d'une communauté indigène entretenant des liens avec les populations méditerranéennes, notamment les Étrusques, comme le montre la présence de nombreuses amphores et de l'épave de la Love au large d'Antibes. Cependant, c'est avec le monde grec, par l'intermédiaire des Phocéens de Marseille, que les échanges restent les plus importants
(texte d'origine Wikipédia)

office de tourisme d'Antibes

Note


Cet itinéraire peut se poursuivre avec "ESTEREL-SISTERON" de ce site.

Clic sur la flèche pour voir cet itinéraire.

ESTEREL-SISTERON