Se protéger au mieux des vols

Comment protéger votre camping-car ?

Cadenas antivol

Conseils tirés du site Fiamma

Conseils pratiques afin de réduire les risques de vols et de vandalisme.

Avec le style de vie des véhicules de loisirs vous avez la nécessité d'emmener avec vous des objets de valeur pour améliorer votre confort et celui de votre famille. En outre, votre camping-car représente un investissement important que vous voulez protéger. Il n'y a aucun doute que le véhicule même, ainsi que les objets coûteux qu'il transporte, peuvent être une proie facile pour les voleurs.

Vous trouvez ci-dessous différents conseils utiles afin de réduire les risques de vols et de vandalisme et vous garantir plus de tranquillité lorsque vous voyagez à la découverte du monde.

Le camping-car est vulnérable

Par rapport à une habitation normale voici les points majeurs de vulnérabilité du camping-car :

  • * Il n'est pas facile d'installer sur le camping-car une alarme reliée à la police ou à un service privé de surveillance.
  • * Par sa nature un camping-car n'a pas été construit pour être une barrière contre le voleur. Il est relativement facile de forcer fenêtres, portes et serrures et il est facile d'endommager le véhicule lors d'une tentative de vol à cause de la minceur des parois.
  • * Le voleur sait que le camping-cariste est en voyage. Il sera le lendemain à un autre endroit et n'a donc pas le temps de rester avec la police afin d'aider dans les suites de l'enquête.
  • * Lorsque un camping-car est à l'arrêt, on a tendance à mettre à l'extérieur du véhicule différents appareils comme le générateur, le barbecue, les chaises, les bicyclettes etc. Objets qui peuvent devenir un objectif facile pour les voleurs.
  • * Le camping-cariste et sa famille se fient malheureusement trop souvent aux serrures des portes qui bloquent la porte, les compartiments extérieurs, les entrées.
  • * Le camping-cariste n'a pas de familiarité avec l'endroit où il se gare, donc sans le savoir il peut se trouver sur un lieu particulièrement exposé aux vols ou vandalismes.

Faites un inventaire

La meilleure défense est bien connaître son véhicule. Tous les six mois au moins, faites un inventaire de votre camping-car. La liste ainsi créée vous servira pour l'assurance et la police en cas de vol. Les produits de grande valeur comme la télévision ou le PC , doivent être photographiés et leurs photos jointes à l'inventaire.

Faites un inventaire des objets à l'intérieur, mais aussi à l'extérieur. N'oubliez pas le générateur , la marque et le modèles des pneus, roue de secours comprise, ainsi que la marchandise transportée sur le toit.

Tenez deux copies de l'inventaire. Une avec les photos que vous conserverez à la maison , l'autre dans le véhicule où vous ajouterez les objets de valeur acquis durant le voyage. Eventuellement en mettre une en pièce jointe sur votre boite E-Mail que vous pourrez lire et imprimer de n'importe quel cyber-café, hôtel ou hot-spot partout dans le monde. Joint à l'inventaire, conservez les photocopies de la carte grise, du permis de conduire et de vos papiers personnels et de ceux des personnes qui vous accompagnent.

Voir la page "Faire son inventaire" : clic sur le catalogue :

La page de l'inventaire

Inventaire camping-car

Identifiez votre camping-car

* Pour beaucoup de gens, police comprise, les camping-cars semblent tous pareils. Une bonne méthode pour le reconnaître facilement consiste à coller sur le toit de voyants numéros d'identification : par exemple les quatre derniers numéros de la plaque d'immatriculation. En cas de vol, il devient plus facile pour la police de l'identifier depuis un hélicoptère.
* Faites différentes photos du camping-car : en couleur et en noir et blanc, depuis différents angles, une photo doit encadrer visiblement la plaque d'immatriculation.
* Faites graver sur les vitres de la cabine le numéro de série du moteur : les carrossiers ont des stylos spéciaux pour le marquage indélébile, moyen sûr de dissuasion contre le vol du véhicule. Certaines assurances exigent obligatoirement la gravure sur les vitres pour les camping-cars de coût élevé. Il a été prouvé que ces marquages découragent fortement le vol.
* Restez particulièrement vigilant lorsque vous êtes arrêtés à une station service : enlevez toujours les clés du tableau de bord; dans les rapports de police, il apparaît que beaucoup de camping-cars ont été dérobés par des voleurs qui n'attendaient qu'un véhicule avec les portes ouvertes et les clés sur le tableau de bord.
* Changez la serrure du véhicule, surtout celle la plus en vue: une grosse serrure de sécurité, même si elle n'augmente pas de beaucoup la résistance à l'effraction, décourage psychologiquement le vol. La poignée Security de Fiamma permet aussi de créer un effet dissuasif psychologique et physique au vol.
* Faites installer un coupe-circuit général: bien caché, il exclut l'allumage du tableau de bord ou bloque l'afflux de carburant. Ces simples interrupteurs, à la bonne position, se sont montrés à longue échéance la méthode de protection la plus sûre contre le vol.
* Utilisez le matériel du kit Safe-Pack pour protéger la cabine conducteur.

Comment se produit un vol ?

La police estime que le temps moyen d'un vol dans une maison est inférieur à 7 minutes. Un vol dans un camping-car est probablement effectué en un temps très inférieur, 2/3 minutes environ. Le voleur, devant un camping-car, agit plus instinctivement et il préfère sûrement attaquer un véhicule vulnérable par rapport à un autre qui semble bien protégé. Pour cette raison, les plaquettes anti-vol que vous trouverez dans ce Kit, peuvent se révéler très dissuasives si elles sont bien exposées sur les vitres de votre camping-car.

Que pense le voleur ?

Fondamentalement trois choses:

  • * Puis-je entrer facilement dans le camping-car et prendre rapidement des objets?
  • * Y-a-t-il des objets de valeurs que je peux revendre facilement?
  • * Puis-je m'enfuir sans être pris?

Ce qu'il emporte en priorité

Le générateur est l'accessoire le plus vulnérable. Si possible, attachez le en permanence au véhicule. Lorsque vous ne l'utilisez pas, il est conseillé de ne pas le laisser en vue. Marquez le générateur avec un feutre indélébile de façon à pouvoir l'identifier dans le cas où on le retrouve. Un autre article qui plait au voleur est la bicyclette: surtout les nouveaux et coûteux modèles. Couvrez les, gardez-les montées sur le porte-vélo et cadenassées. Fixez les selles avec un petit câble d'acier à la structure des vélos. Selles et roues sont fréquemment volées quand elles ne sont pas protégées.

Comment garer son camping-car ?

  • Garez-vous de façon à ce que la porte d'entrée et la partie avant soient bien en vue.
  • Contrôlez que la zone soit bien éclairée: il ne doit pas y avoir trace de bouteilles vides, seringues et verres brisés.
  • Faites un petit tour d'inspection: quel type de défense ont les portails et enceintes des habitations voisines? Si il y a d'importants panneaux concernant alarmes ou chiens de garde, il y a peut être une raison.
  • Garez-vous près d'autres camping-cars, la roue avant bien visible du camping-car voisin.
  • Lorsque vous devez vous éloignez, fermez tous les rideaux de façon à ce que de l'extérieur on ne voit pas ce qui peut être volé.
  • Le voleur essaie toujours de s'introduire du côté le plus caché à la vue de tous. Ce côté est le plus vulnérable.
  • Restez éloigné de haies ou arbres qui peuvent être une cachette pratique pour le voleur. Mais si vous préférez rester dans un lieu tranquille et isolé, n'oubliez pas une vieille règle de boy-scout: disposez des feuilles sèches autour du véhicule. Le craquement des feuilles attirera votre attention mais aussi celle du voleur potentiel qui s'enfuira en vitesse.
  • Mettez les objets plus coûteux sur le toit. Si le voleur doit grimper sur le toit et forcer le coffre, il se met en évidence et augmente ainsi les risques d'être vu, reconnu et donc pris.

Où cacher les objets de valeur ?

Le mieux est d'en emporter le moins possible...
Le camping-car doit avoir un endroit où cacher les objets de valeur : qu'il soit difficile à découvrir pour le voleur et qu'il fasse de toutes façons perdre le plus de temps possible pour l'ouvrir. Cet endroit peut se trouver à l'intérieur du véhicule: par exemple derrière ou sous le frigo ou la cuisinière; évitez les endroits banals comme la niche dans le sol recouvert du tapis ou un trou dans la paroi caché par un tableau. D'autres endroits valables peuvent être dans l'armoire, derrière les vêtements avec une double paroi, de fausses parois, de fausses armoires, de faux plafonds. Un menuisier peut vous créer une niche difficile à découvrir. Si vous décidez d'installer un petit coffre fort, bloquez-le sur la structure du véhicule et choisissez un modèle résistant aux incendies.

Le cas des vélos.

1/ Toujours attacher le vélo. Même pour un arrêt momentané de quelques minutes. Comme dans ce cas, il est fastidieux d'attacher un vélo avec un antivol classique, un antivol supplémentaire de type anneau permettant de bloquer rapidement la roue arrière peut s'avérer très pratique.

2/ Attacher le vélo à un point fixe : il ne doit pas pouvoir être emporté avec le vélo , comme ce peut être le cas pour certains petits garde-cycles.
Le vélo et son attache ne doivent pas pouvoir être dissociés facilement du point fixe : par exemple, en soulevant un poteau ou en soulevant le vélo au-dessus du potelet auquel il est attaché.
Le point fixe doit être sûr et solide : il ne faut pas qu'il puisse être scié ou cisaillé plus facilement que l'antivol.

3/ Attacher en priorité le cadre du vélo au point fixe. Si possible aussi la roue avant ou bien la roue arrière. Le cadre étant une pièce indispensable et coûteuse, il convient de la protéger en priorité. La roue arrière est plus difficile à démonter que la roue avant, mais elle est aussi plus coûteuse.

4/ Utiliser un antivol en U haute sécurité. Il est très rentable d'utiliser un antivol qui résiste plus de 10 minutes à un voleur confirmé, car les voleurs de vélos sont surtout de petits délinquants vite découragés par un antivol résistant. Il faut donc que le cycliste accepte d'investir dans un antivol de qualité.

5/ Eviter que l'antivol ne traîne par terre ou sur un rebord. Il est beaucoup plus facile de détruire une serrure avec une masse si l'antivol repose sur une surface dure et plate.

6/ Orienter le trou de la serrure de l'antivol vers le bas, autant que possible ...Pour éviter que la pluie n'y pénètre et pour le rendre moins accessible aux voleurs.

7/ Eviter si possible les lieux et périodes peu fréquentés. Il est plus facile pour un voleur d'opérer dans un endroit désert ou à un moment favorable (de nuit, au petit matin, le dimanche...). (Personnellement j'ai été victime d'une tentative de vol des vélos, de nuit mais en pleine ville à Fécamps. Heureusement la fenêtre du lit sur soute donnait sur le porte vélo ...)

8/ Eviter si possible les lieux réputés à risque par exemple, un quartier connu pour abriter ou attirer de nombreux délinquants.

9/ Utiliser un deuxième antivol différent du premier en cas de risque élevé . Un vélo doublement attaché réclame deux fois plus d'efforts pour un voleur ou devient deux fois moins attractif qu'un vélo équivalent attaché avec un seul antivol. Utiliser des antivols différents complique la tâche du voleur souvent spécialisé dans un type d'antivol.

10/ Ne pas laisser de pièces de valeur facilement détachables. Par exemple, une selle ou une roue dotées d'un système de blocage rapide, un compteur, un porte-bébé, une belle sacoche, des batteries s'il s'agit d'un vélo à assistance électrique. Il convient de remplacer les serrages rapides par des boulons, d'attacher ces accessoires ou de les emporter avec soi.

Que faire en cas d'urgence ?

Avant d'entamer un voyage dans un pays, gardez deux copies (l'une sur vous, l'autre dans le camping-car) des numéros de téléphone de la police, des ambulances, des urgences et du consulat (rappelez-vous de conserver les photocopies de tous vos papiers).

Dans beaucoup de pays, la loi oblige à prêter secours en cas d'accident et à établir une déclaration de délit en cas de présence. La meilleure chose durant la déclaration est de prendre note des différents éléments: qui, quoi, quand, pourquoi, où et comment. En cas d'enquête approfondie, ces notes feront économiser temps et incertitudes. Laissez votre nom, l'endroit exact où l'on peut vous trouver, et votre numéro de téléphone. Laissez en outre des informations sur la route que vous comptez prendre et comment vous pourrez être joint.

Retour vers le Plan du site