Hivernage et sorties hivernales, condensation, isolation et hors-gel.

En hiver

La pratique du camping-car en hiver est tout à fait possible et a parfois bien du charme, mais il faut s'organiser en conséquence.

Les équipements d'hiver


Vous devez prendre la route en condition hivernales.
Il faut vous équiper. Pneus hiver, ou chaînes ?
Pas d'alternative, la prudence impose d'avoir les deux.

Les chaînes permettent de se sortir de situations parfois délicates et sont un complément indispensable des pneus hiver.

L'obligation de rouler avec des pneus spéciaux en hiver existe dans certains pays, dans d'autre en fonction des conditions de roulage, en France uniquement lorsque la signalisation routiere le précise à l'aide du panneau ci-contre, dans d'autre encore il n'y a pas de réglementation.

Certains pays interdisent les pneus cloutés.

Pour connaître la réglementation du pays ou vous vous rendez : Clic ICI


Carte des réglementations

Les bonnes combines

* EMPORTER IMPERATIVEMENT :

Un grattoir pour les vitres.
Deux ou trois bombes anti-givre.
Une pelle à neige (éviter le plastique cassant au froid).
Un balai pour déneiger la carrosserie et une échelle pour le déneigement du toit.
Une boite de graisse à joints (portes et ouvertures).
Une paire de chaînes à neige et gants pour la pose, ou des chaussettes à neige en dépannage, à n'utiliser que sur sol enneigé.
Du gros sel pour mettre dans la réserve d’eau usée, décoller les cales.
Seau à mettre à la sortie des eaux usées qui sera laisser ouverte afin de ne pas la laisser geler.
Protection extérieure pour le pare-brise (Impératif pour un séjour).
Un chauffage d’appoint en cas de défaillance du système de chauffage d'origine.
Système de séchage pour chaussures et vêtement (Etendoirs en soute ou en salle de bain, ventilation à partie de chauffage du véhicule...

PREPARER SON CAMPING-CAR avant le départ :
Recherche des infiltrations d’air extérieur.
Lubrification des joints de portes et baies.
Remplissage réservoir lave-glace avec unliquide antigel (protection - 30°).
Pression pneumatiques, niveau huile et liquides de refroidissement.
 

* BUEE :

Pour prévenir la formation de buée, passer un chiffon sur lequel vous aurez mis quelques gouttes de shampooing.
Pour éviter les phénomènes de condensation, il est souhaitable en période ou région froide d'isoler les vitrages par l'extérieur, et de ventiler la cellule.

* LES EAUX GRISES :

Pensez avant le départ à calorifuger les tuyauteries d'évacuation sous le Camping-car. Selon le constructeur si le Camping-car est chauffé, les réservoirs sont hors-gel, par contre toutes les tuyauteries qui courent sous le véhicule sont soumises au gel et ne sont pas protégées.
A défaut laisser le réservoir ouvert sur un récipient que l'on pensera à vider souvent dans un lieu approprié.
L'idéal est un réservoir hors-gel, chauffé soit par le réseau de chauffage du CC, soit par une résistance électrique.

* ESSUIE-GLACES :

Les décoller le soir pour éviter le gel pendant la nuit. (1 bouchon entre le pare-brise et l'essuie-glace, et le tour est joué).

* REFRIGERATEUR :

Dès que la température extérieure descend à moins de 5 degrés, installer des caches spéciaux sur les grilles d'aération du réfrigérateur.

* FREIN A MAIN :

Installer une cale de roue, enclenchez une vitesse et desserrer le frein à main en cas de risque de gel. (Des garnitures prises par le gel risquent de vous empêcher de repartir sans parler du risque de casse.

* NEIGE:

En cas de chutes de neige importantes, il est nécessaire de dégager le camping-car quand la neige est fraîche, c'est beaucoup plus facile que lorsqu'elle est gelée (une pelle ou un balai peuvent être très utiles).
Pensez à dégager le toit qui n'est pas conçu pour supporter de lourdes charges.
Envisager l'achat de bonnes chaînes à neige si vous partez en montagne (elle peuvent êtres obligatoires en cas de chute de neige).

Le chauffage

Chauffage Truma C4 et C6

Il est assuré par divers moyens. Les plus utilisés actuellement sont :

Appareils de type Webasto chauffage utilisant le gasoil du porteur, en série chez certains constructeurs. Ils ont l'avantage d'une meilleur autonomie... si votre réservoir est plein !

Appareils Truma fonctionnant au gaz et fournissant selon les modèles l'air chaud et le chauffage de l'eau sanitaire. Les modèles actuels sont les C4 (4000 W) et C6 (6000 W).

Le chauffage "Truma" fonctionne même si le réservoir d'eau est vide.
Avoir toujours une bouteille de gaz pleine en réserve pour ne pas tomber en panne de chauffage. Par grand froid extérieur et une température de 20° à l'intérieur, une bouteille peut ne durer que 4 jours.

Une option existe pour les Truma : la possibilité de combiner le gaz ET/OU l'électricité comme source d'énergie.
Cette option se choisit à commande du Camping Car car elle ne peut être ajoutée secondairement, sauf à changer tout le Truma.
Elle existe pour les modèles de Type 6000 et pour les Combi 6 qui deviennent alors Truma C6 EH. (Surcoût 2013 : 370 € TTC en 2013).
Avantages :

  • L'air chaud est distribué dans le circuit habituel y compris soute, réservoirs si chauffés ou protégés et double plancher s'il existe.
  • En période hivernale de non utilisation, la puissance de 900 w peut suffire à maintenir le camping-car hors-gel (1800 par grand froids) sous réserve bien sur de le maintenir raccordé au 220 V.
  • En tout électrique pas de bruit de brûleur gaz, seul le ventilateur génère un léger ronronnement.
  • La consommation de gaz est diminuée en proportion de l'utilisation électrique, ce qui est très intéressant lors de séjour statiques.


La condensation

En hiver l'humidité de l'air intérieur du camping-car va condenser sur les parois froides; cette condensation dépend de la teneur en humidité le l'air, de sa température et de celle des parois. La nature de la paroi intervient en fonction de sa capacité à se réchauffer. (Le verre des pare-brise est très propice à ce phénomène).

L'humidité peut être combattue par une aération convenable. Même par grand froid il faut ventiler le véhicule qui dispose d'un volume faible et dans lequel plusieurs personnes respirent, transpirent, et où l'usage d'eau chaude ou la cuisine contribuent à enrichir l'humidité ambiante.

Chauffer est utile mais ne suffit pas car les parois froides restent froides et l'air chaud de l'habitacle risque de s'enrichir encore plus de nos transpirations et respirations...

Isoler les parois froides pour qu'elles se réchauffent est aussi un bon moyen. (Voir chapitre isolation ci-dessous).
Pour les vitrages l'isolation extérieure est donc primordiale.
Cependant l'humidité ambiante persiste et on peut même penser qu'elle augmente puisqu'il n'y a pas de concentration de l'humidité sur les vitres. D'où la nécessité de ventiler en permanence. Quelques camping-caristes utilisent en outre des absorbeurs d'humidité afin de diminuer la saturation de l'air en eau.

Le tableau suivant donne une idée du point de rosée (température ou se produit le phénomène de condensation) en fonction de la température de l'air ambiant et du taux d'humidité de l'air.

Point de rosée, condensation, humidité

exemples :
1- pour une saturation de 70% et une température intérieure de 21,11 °C, le point de rosée est de 15,55 °C.
Si le pare-brise n'atteint pas cette température la condensation apparaît.

2- On voit que le point de rosée s'abaisse nettement en cas de température froide; en hiver en période de non utilisation le risque de condensation s'abaisse, sauf à trop chauffer le camping car sans ventiler.
Pour une température de 4,44 °C dans le CC et une humidité relative de 70 %, la condensation apparaît à -0,56 °C, alors que si l'on maintient 10 °C dans le véhicule le point de rosée se situe à 4°44.
Le maintient hors-gel par un chauffage du véhicule se doit donc d'être limité aux environ de 5°.

Oter la buée sur les vitrages

Kärcher WV 50, buée

Au petit matin la buée ayant envahi les vitrages de cabine, vous pourrez l'enlever selon différentes méthodes :

L'aération complète du CC permet en outre de diminuer la saturation de l'air intérieur en vapeur d'eau accumulée pendant la nuit.
puis:

  • * Une éponge très absorbante et essuyage à l'aide d'une peau de chamois humide
  • * De l'essuie-tout en quantité
  • * Utilisez un nettoyeur type Kärcher WV 50 qui assure à la fois le nettoyage et l'aspiration du liquide

puis la mise en route du climatiseur en position désembuage.

Et dans les doubles vitrages ?

Baues Seitz, double-vitrage et buée


De la condensation apparaît parfois en cas de température froide, même dans des lanterneaux ou baies récents.

Il s'agit d'un phénomène lié au matériau verre acrylique qui laisse passer petit à petit l'humidité à l'inverse du verre inorganique.

Il est réversible et sans gravité mais parfois désagréable.

Il ne traduit ni un défaut de fabrication ni une détérioration de la baie, comme on peut le lire dans la copie d'article ci-contre. (Clic pour le zoom)

Cette page est tiré de la réponse du fabricant Seitz  à la demande d'un constructeur suite aux réclamations de ses clients.

Isolation

Il est bon de protéger le camping-car en isolant les vitrages (parfois doubles même en cabine).
Les volets intérieurs offrent une solution économique mais peu efficace et n'empêchent pas les phénomènes de condensation.

Optez plutôt pour une protection extérieure seule capable d'empêcher le froid de pénétrer et capable de limiter la condensation sur le pare-brise, pour autant que le CC soit aéré suffisamment.

Ces protections (également utiles en été contre la chaleur), se trouvent chez les accessoiristes et aussi sur mesure pour les intégraux chez différents fabricants, parmi lesquels :

Comfort-therme

Comfort-therme

Pelletier-textiles

Isolantion camping-car

Hivernage hors gel

Radiateur électrique hivernage camping-car

Les réservoirs sont bien sûr censés être vidés...

Même avec un garage, les risques de gel de l'eau restant dans les canalisations existe.
Il est possible de les vider en soufflant de l'air comprimé dans l'installation, mais attention à la pression pour ne pas risquer de désolidariser les raccords de tuyauterie.
Mieux si l'on dispose d'un aspirateur acceptant les liquides, après avoir ouvert tous les robinets, aspirer par l'orifice de vidange du réservoir eaux usées ce qui reste dans l'installation.

Une autre solution est de verser dans les siphons un peu de liquide lave-glace (protection hiver - 15 à - 60°C selon les marques); ce produit contient en général de l'éthanol et n'abîme pas les plastiques, caoutchoucs et carrosseries des voitures, il peut donc être bien toléré par nos siphons. En outre ces produits ont un effet nettoyant appréciable...
(A éviter : certains utilisent du liquide de refroidissement moteur, qui contient de l'éthylène-glycol, visqueux et dont les vapeurs présentent un risque d'explosion ! )

Ne disposant pas d'un abri, mais stationnant sur mes terres, j'ai opté pour une solution assez satisfaisante: véhicule raccordé au 230 V en permanence, j'ai installé à l'intérieur un petit radiateur bain d'huile de 300 à 800 W selon le nombre de résistances utilisées (300, 500 ou les deux), thermostat sur 8-10 °.
Il ne se déclenche que par grand froid, la cellule reste sèche et tempérée avec une ventilation minimale.
Le coût du courant consommé reste très inférieur à la location d'un garage de toute façon non chauffé, ou à la construction d'un abri.
(Je n'utilise le plus souvent que la résistance 300 W afin de garder une température basse mais régulière et éviter les soucis de condensation).

PROTOCOLE HIVERNAGE

Eau


Vidangez ;

- les eaux grises et laissez la vanne extérieure ouverte pour la ventilation. Un bouchon grillagé est un plus pour interdire le passge des insectes.
- les eaux propres et laissez le bouchon de visite intérieur ouvert.
- le combiné de chauffage/chauffe eau ou le boiler suivant l'équipement du véhicule et laissez la vanne de vidange ouverte.

Ouvrez les robinets et actionnez la pompe à eau pour enlever le maximum d'eau (n'oubliez pas la douchette extérieure).
Si vous le pouvez aspirez les résidus avec un aspirateur admettant les liquides.


Gaz


Le propane ne craint pas le froid :  il peut se vaporiser jusqu’à  une température de - 42° et reste utilisable par grand froid,  alors que le butane reste liquide à partir de 0° et ne peut donc pas être utilisé en hiver.

Il n'y a ainsi pas de précaution particulière à prendre, mais vous pouvez cependant démonter vos bouteilles et les stocker au chaud pour que le système de détente de gaz de votre ne reste pas sous pression.
Graisser le joint de la lyre facilitra le remontage de votre bouteille à la remise en route .


Electricité


Au choix :
*   Vous démontez vos batteries :

- Charger avant stockage.

- Vérifier le niveau d'électrolyte pour les batteries à l'acide.

(Vérifiez que l'équipement de votre véhicule ne soit pas être affecté par cette opération (matériel électronique, codes etc... )
N’hésitez pas à contacter le concessionnaire de votre porteur pour vous en assurer.)


*  Vous laissez vos batteries en place :

Le froid décharge plus ou moins rapidement les batteries : des phases de recharge vont s'imposer. Vous avez la possibilité de brancher votre camping car sur le 220 volts. Les chargeurs floating permettent de laisser branché le camping car constamment, mais pour éviter des cas isolés de surchauffe, préférez une alimentation via un  programmateur ou ne raccorder au 220 qu'un jour par semaine.


Cellule


Condensation et humidité étant le plus gros problème, AEREZ.
Videz et laissez ouvert vos placards.
Relevez vos coussins ou si vous pouvez entreposez les au sec.
Relevez vos matelas ou si vous pouvez entreposez les au sec.
Pour ceux qui ont un lit pavillon le laisser en position basse.
Nettoyez votre réfrigérateur et laissez le entrouvert.
Nettoyez  vos éviers, lavabo, bac à douche,  faites un ménage soigneux.
Graisser les joints de baies, des coffres extérieurs, des lanterneaux, des portes, de clapet de cassette wc.
Laissez vos stores de baie en position ouvert pour ne pas solliciter les ressort.
Mettez en place les protections que vous avez (grille fermeture extérieure réfrigerateur, cache boiler, cache ventouse, cache pour le rafraîchisseur d'air, rideaux isotherme pare brise, protection roues, relevez vos balais essuie-glace, etc...)
Vous pouvez le cas échéant, disposer des absorbeurs d'humidité et mettre un radiateur à bain d'huile sur programmateur
Nettoyez votre carrosserie en prenant soin de bien enlever sur le toit tout ce qui pourrait se désagréger (feuilles, branches et autre déjections...)


Pour ceux qui disposent d'une chaudière ALDE (ou d'un TRUMA version mixte (gaz + électricité)), vous pouvez laisser votre chaudière en route sur 220 V pour chauffer votre véhicule pendant l'hiver même circuit vidangé.


PORTEUR


Faire le plein du véhicule (au moins mettez 3/4 du réservoir) pour éviter les risques de condensation dans le réservoir .
Surgonflez vos pneumatiques de 500 grammes et soulagez les à l'aide de chandelles ou de cales spécifiques pour éviter l'ovalisation des pneumatiques.
Ne mettez pas le frein à main pour éviter le blocage par le gel ou l'oxydation.
Dans la mesure du possible faites rouler régulièrement votre véhicule pour la lubrification des joints, de la climatisation si disponible et du moteur.
 
N’oubliez pas lors de la remise en route de rétablir la pression des pneumatiques et de controler les différents niveaux.


Retour vers le Plan du site