Quelques conseils médicaux pour voyageurs

Pour grands voyageurs

Passeport

Conseils utiles si vous devez voyager dans les pays lointains (mais aussi utiles pour une partie d'entre eux en France, même sans camping-car).

En cliquant sur le passeport : tous les renseignement pour les voyages internationaux.

Voir le site

Vaccins

Vassins

Prévoir de faire ou mettre à jour si nécessaire au moins 3 semaines avant le départ :


VACCIN Diphtérie Tétanos Polio Coqueluche

et pour l'étranger ou les destinations exotiques :

VACCIN hépatites A et B

VACCIN anti-typhoïdique

VACCIN Fièvre jaune, cholera grippe selon époques et régions

Avant de partir

Soins dentaires
  • Faire vérifier les vaccinations et prévoir le traitement anti-paludisme; préparez la trousse de pharmacie et la transporter dans vos bagages à main.
  • Pensez à souscrire une assurance rapatriement sanitaire
  • Consultez votre dentiste.
  • Prévoir les vêtements adaptés : amples, couvrants légers en coton dans les pays chauds.
  • Surtout ne pas oublier pour ceux qui en ont, les traitements quotidiens et l'ordonnance pour renouveler en cours de voyage...
  • Et prenez carte VITALE, carte de mutuelle et carnet de vaccination, de santé pour les enfants.
  • Ainsi que la "CARTE EUROPEENNE DE SANTE" à demander avant le départ à votre caisse d'Assurance Maladie. (Les soins dans la Communauté Européenne sont pris en charge comme s'ils avaient été dispensés en France.)

La pharmacie minimale à bord

Trousse à pharmacie

Emporter en cas de fièvre ou de douleurs
PARACETAMOL((R)) gélules 500 mg : 16
2 gélules si douleurs maxi 8/j .

et en cas de diarrhée
ARESTAL((R))cp Ad 1 mg
2 cp la première prise, puis 1 cp si diarrhée : maxi 8/j. pendant 3 jours

contre les nausées
MOTILYO ((R)) 1 cp 15 à 30 minutes avant les repas

et boire pour éviter de se déshydrater en utilisant un mélange :
1 litre d'eau, 6 cuillères à café rase de sucre, 1 cuillère à café rase de sel.

Se munir :

d'écran total solaire de qualité : type PHOTODERM((R)) ou ANTHELIOS((R))
de crème hydratante type BIAFINE((R)) pour les coups de soleil (éviter l'exposition au soleil entre 11 et 15 heures)
d'une crème anti démangeaisons, d'un onguent antibiotique et antifongique.
d'un désinfectant type BISEPTINE((R)) ou BETADINE((R)) dermique, à utiliser après lavage à l'eau et au SAVON des plaies.
d'une crème antiseptique type MUPIDERM((R)) ou FLAMMAZINE((R)) cas de brûlure.

Ne pas hésiter à emporter :

savon de Marseille idéal pour laver les plaies
thermomètre
ciseaux
pinces à écharde et à épiler
compresses stériles, sparadrap, bandes élastiques
bouillote de gel qui peut s'utiliser aussi bien chaude (chauffer dans de l'eau chaude) que froide si laissée au réfrigérateur.

Selon la destination il peut être nécessaire d'emporter des réserves de médicaments (voir avec son médecin)

La trouse d'urgence

Trousse d'urgence voyageur


Cette trousse pourra servir en cas de pépin pour vous ou pour l'entourage.

Chaque année il est recommandé de vérifier son contenu afin de remplacer ce qui est hors d'usage.


 Téléchargez le fichier en PDF

Paludisme

Anti-moustique

La prévention du paludisme varie selon le pays dans lequel vous allez vous rendre: ils sont classées en trois groupes selon la sensibilité des parasites aux anti-paludéens. Une consultation chez votre médecin vous permettra de savoir quelle attitude adopter.

Groupe I
NIVAQUINE((R)) cp sécable 100 mg : 100
1 cp/j. de la veille du départ, pendant le séjour et 4 semaines après le retour.
Groupe II
SAVARINE((R)) cp enrobé Ad : 28
1 cp le soir de la veille du départ, pendant le séjour et 4 semaines après le retour.
Groupe III
LARIAM((R)) cp sécable 250 mg : 8
1 cp par semaine 8 jours avant le départ, pendant le séjour et 4 semaines après le retour.

Le site ci-dessous vous permet de trouver le groupe du pays dans lequel vous devez vous rendre :

http://www3.chu-rouen.fr/Internet/services/sante_voyages/pathologies/paludisme/monde/

La protection contre le paludisme, outre le traitement ci-dessus, nécessite le port de vêtements couvrant le corps mais larges, l'utilisation de nuit de moustiquaires imprégnées d'insectifuges, et de jour l'utilisation de produits insectifuges tel que :

CINQ sur CINQ lotion Tropic((R))
CINQ sur CINQ Moustiquaire (et KIT d'imprégnation à utiliser tous les six mois)((R))
CINQ sur CINQ Diffuseur électrique((R))

Pendant le séjour

Précautions en voyage en camping-car

Alimentation :

  • Bien se laver les mains avant les repas
  • Eviter les crudités et peler les fruits soi-même
  • Manger des aliments bien cuits et servis chauds
  • Ne boire que des boissons encapsulées ou en canettes, sinon filtrer ou stériliser l'eau (bouillie ou additionnée de MICROPUR((R)) ou HYDROCLONAZONE((R)), 1 comprimé par litre d'eau)
  • Eviter les glaces et les glaçons
  • Se brosser les dents à l'eau potable (en bouteille capsulée).

Diarrhée des voyageurs :

Afin d'essayer d'éviter la Turista (diarrhée des voyageurs) classique en Afrique du Nord :

  • Se laver les mains avant de manger
  • Eviter la baignade hors piscine et ne boire que de l'eau en bouteille capsulée,(Lavage des dents inclus), (ou bouillie ou désinfectée à la rigueur, ne pas consommer de glaçons) .En cas d'impossibilité désinfecter l'eau avec MICROPUR((R)) ou AQUATABS((R)), 1 cp par litre une heure avant consommation.
  • Ne pas consommer de crudités. Faites cuire les fruits ou les peler et éviter ceux dont la peau est abîmée.
  • S'assurer que les aliments consommés ont été bien cuits et servis encore chauds

Insectes :

  • Se protéger des piqûres de moustiques surtout le soir et de nuit :

Insecticides à base de Pyrèthre
Port de vêtements amples et couvrants
Utiliser des répulsifs :
CINQ sur CINQ lotion Tropic((R))
CINQ sur CINQ Moustiquaire((R)) (et KIT d'imprégnation à utiliser tous les six mois)
CINQ sur CINQ Diffuseur électrique((R))

  • Dormir sous moustiquaire imprégnée et avec la climatisation si possible

Le soleil :

Utiliser des crèmes solaires de bonne qualité, des lunettes de soleil, surtout en altitude et sur la neige, chapeau et vêtements couvrants

L'altitude :

S'adapter progressivement à l'altitude. Au dessus de 2500 m, ne pas monter trop vite, trop haut afin d'éviter le mal aigu des montagnes.
(Essayer de na pas dépasser 400 m de dénivelé par jour).

Les animaux :

  • Ne pas approcher ou caresser les animaux

en cas de morsure, griffure ou simplement léchage de la peau lésée, laver avec du savon rincer à l'eau propre et désinfecter ensuite. Contacter un centre anti rabique dès que possible.

  • Prendre garde aux piqûres de méduses, oursins, serpents...

La baignade :

  • Eviter de se baigner seul en mer
  • Ne pas marcher pieds nus sur sols humides (sable ou boue)
  • Ne pas se baigner en eau douce (risque de Bilharziose)

Les relations sexuelles :

Les maladies sexuellement transmissibles, dont le SIDA, peuvent être évitées par l'abstinence ou le préservatif.

Pour lutter contre le tourisme sexuel et la pédophilie, la loi du 1er février 1994 permet la poursuite sur le territoire français de tout résidant s'étant rendu coupable d'abus sur mineur à l'étranger.

Au retour

Traitement anti-paludéen

Poursuivre le traitement anti paludisme comme prescrit

En cas de fièvre, diarrhée, fatigue, amaigrissement ... dans les semaines suivant le retour, consulter en signalant le voyage en zone tropicale.

Premiers soins de petits bobos

Premiers soins petits bobos

Piqûres d'hyménoptères

(Abeilles guêpes et frelons mais ne concerne pas les araignées et serpents (mais peut marcher pour les piqûres de Vives).

Le meilleur moyen pour calmer la douleur et empêcher une forte réaction locale : chauffer dans les 1 à 2 minutes qui suivent la piqûre avant diffusion du venin. Ce dernier, thermolabile, est détruit par une chaleur à peine supérieure à la température corporelle.
Pour chauffer éviter les flammes afin de ne pas brûler. Approcher de la piqûre un matériel chaud afin de percevoir la chaleur en restant dans ce qui est supportable :

  • Eau chaude
  • Lame de couteau chauffée à la flamme
  • Cigarette allumée
  • Allume-cigare de la voiture (très efficace et testé de multiples fois par l'auteur alors qu'il roulait en cabriolet)
  • Loupes, verre de lunettes
  • Thérapic qui s'achète en pharmacie mais nécessite des piles en état...

N'enlever le dard s'il est resté qu'après ce traitement afin de ne pas injecter de venin actif supplémentaire.

Ensuite un peu de désinfectant ne nuira pas.

Petites plaies d'allure banale

Dans l'ordre :

1/ NETTOYER à l'eau et au savon, rincer. Le plus important est alors fait. En cas de souillure difficile à ôter, l'eau oxygénée en moussant aide à désincruster les saletés rebelles.

2/ DESINFECTER si possible avec un produit adapté (type Biseptine((R)) ou Bétadine((R)))

3/ PANSEMENT de protection sec ou humide selon la nature de la plaie

4/ POUR les négligents qui n'ont pas mis à jour leur vaccin antitétanique cela devient impératif...

Brûlures

Le risque majeur est celui de l'infection : il est donc indispensable de laver et désinfecter.

Au moment de la brûlure la première chose à faire est de refroidir le lésion (eau froide, glace) de façon prolongée afin de limité la souffrance tissulaire.
Vient alors le moment de juger de la brûlure :

  • > 1° degré : simple rougeur, sans phlyctène, douloureux.
  • > 2° degré : Rougeur et phlyctène. Selon la surface atteinte le traitement varie. Au delà de la surface d'une main ou si la brûlure se projette sur une articulation, consulter un médecin.
  • > 3° degré : la lésion est souvent moins douloureuse en raison de la destruction des terminaisons nerveuses, mais ces brûlures sont graves et nécessite de voir un médecin.

Si la brûlure est peu grave ne paraissant pas nécessiter une consultation :

* 1° degré
lavage à l'eau savonneuse froide, rincer sécher. Appliquer une crème antiseptique type MUPIDERM((R)) ou FLAMMAZINE((R)). Un pansement de protection (qui ne colle pas à la lésion) peut être utile.
Pratique : le Spray Mousse Rafraîchissant BEPANTHEN((R)) pour le brûlure du 1° superficielles qui rafraîchit hydrate et soulage.

* 2° degré
si les phlyctènes ne sont pas percées les protéger avec un pansement gras. Sinon enlever la peau morte et protéger soit par un pansement gras (tulle gras compresses et bandes) soit par un pansement hydrocolloïde ou hydrocellulaire pour les petites surfaces. Il est normal que ces pansements laissent passer un écoulement de liquide séreux jusqu'à cicatrisation, et il est souhaitable de laisser la lésion en milieu humide mais PROPRE.

Les négligents en matière de vaccins devront impérativement mettre à jour leur vaccin antitétanique...

Les calmants de la douleur seront les bienvenus pendant 24 heures environ. La ventilation du site brûlé est un bon calmant si l'on dispose d'un ventilateur...

Contusions

En général on en est quitte pour un "bleu"

Mais sur les doigts un hématome sous unguéal est souvent très douloureux. Un bon moyen : après lavage percer l'ongle sur la zone noire permet d'évacuer le sang et de calmer la douleur très rapidement.

On peut utiliser un trombone chauffé au rouge pour ce faire, ou percer délicatement avec la pointe d'un couteau super aiguisé. Sinon une mèche de 2 à 3 mm (neuve et désinfecté soit à l'alcool soit à la flamme) est efficace.
Une fois l'ongle percé bien désinfecter l'orifice et protéger par un petit pansement jusqu'à formation d'une croûte.

A la pêche

Un accident bête mais fréquent : se hameçonner soi-même.

Retirer un hameçon est difficile car l'émerillon interdit de le retirer. Il faut prendre alors faire preuve de courage et finir d'enfoncer l'hameçon afin de voir ressortir l'émerillon. Il reste alors à en couper la pointe à l'aide d'une pince coupante, avant de retirer ce hameçon qui cette fois circule librement.

Ne pas omettre la désinfection et la vérification du vaccin antitétanique.

Retour vers le Plan du site