Charly 125

A deux, pour la ville ou la campagne...

Charly 125, 110 mini-moto camping-car

Une autre solution possible si votre permis l'autorise : la mini-moto, pas trop lourde et pouvant être mise dans la soute ou sur un porte-moto.

Le DAX CHARLY 125 by James-B est un véhicule semi-automatique à moteur 4 temps.
Son pot bas permet d'accueillir un passager en toute sécurité.
Le passage des jambes devant permet une meilleure stabilité à l'arrêt. Il est muni de pneus boudins pour une meilleure stabilité.
La mouture 2013 offre une plus belle finition sur les flancs du châssis, un nouveau carburateur augmentant la vitesse maxi à 90Km/h, une meilleure étanchéité du filtre à air, une béquille centrale renforcée et d'autres améliorations techniques concernant les passages de câble, connectiques et autres.

Très simple d'utilisation, fini les passages de vitesses difficiles et le point mort introuvable !
Véhicule homologué 2 places adultes
Pot d'échappement passage bas
Moteur monocylindre 4 temps
Refroidissement par air
4 vitesses semi-automatique sans embrayage
Démarrage électrique ou kick
Transmission par chaîne
Sécurité contacteur de béquille
Clapet à dépression
Suspension avant : fourche télescopique,
Suspension arrière mono amortisseur
Frein avant : disque 155mm/6.5
Frein arrière : tambour
Réservoir : 3,5 litres
Réservoir d'huile : 900ml
VITESSE : 90 km/h
CONSOMMATION 2,5 litres aux 100 km

POIDS SEC 79 kg
Garantie 2 ans

Il existe également une version Charly 110 entièrement automatique.

Les manuels d'entretien


Le Charly 125 s'entretient comme les moto Dax dont il dérive.

Les manuels d'entretien sont disponibles en PDF ICI.

Notre concessionnaire : BIKE-SERVICE

Bike-Service

Clic sur l'image pour visiter le site  Voir le site

Vérification avant le départ

Avant de partir, sur la route des vacances ou pour une petite balade, contrôlez les points de sécurité primordiaux.

LE FREINAGE
Examinez les plaquettes de frein (état et épaisseur), les disques de frein (voilage, usure anormale, irrégularité dans les marques) et les tambours.
Vérifiez le niveau de liquide de frein (guidon droit) ainsi que sa couleur (blanc à jaune très pâle d’origine). Plus le liquide de frein est foncé, plus il est ancien et inefficace.

LES PNEUS
Un Gonflage correct est essentiel pour la sécurité, le confort et la longévité des pneus. Le respect des pressions de gonflage préconisées par les constructeurs contribue au bon comportement du véhicule. C’est un facteur important de la tenue de route en ligne droite et en virage, même à vitesse modérée, et lors des freinages. Il est recommandé de contrôler sa pression tous les 15 jours à « froid ». Si la vérification des pressions s’effectue en cours de route, elle se fait sur « pneus chauds ». Il ne faut jamais dégonfler un pneu qui vient de rouler. En cas de pression inférieure à celle préconisée, il est indispensable de faire l’appoint. Il faut considérer que, pour être correcte, la pression peut être supérieure de 0,3 bar à celle préconisée à froid. Après contrôle, ne pas oublier de remettre le bouchon de valve qui assure l’étanchéité en complément de l’obus de valve.

Les pneumatiques doivent être examinés régulièrement car leur forme d’usure peut traduire un gonflage incorrect, une surcharge ou un mauvais réglage mécanique. Un pneumatique ayant été utilisé en sous-gonflage ou en surcharge prolongés peut présenter des dégradations irréversibles, susceptibles d’avoir des conséquences graves, même si le pneu a été ramené par la suite à une pression de gonflage correcte. Il est conseillé de vérifier régulièrement les pneumatiques en apportant un soin particulier à l’examen :
- de la bande de roulement pour déceler la présence de corps étrangers, de coupures, de détériorations localisées ou d’usures irrégulières ;
- des flancs pour détecter les blessures par chocs (trottoir, nids de poule…), les coupures, les craquelures ou les déformations anormales ;
- de la zone d’accrochage jante/talon pour constater des traces de frottements ou de détérioration de la jante. En cas de doute, une vérification interne et externe du pneumatique par un spécialiste s’impose dans les meilleurs délais.

L'HUILE MOTEUR
Examinez le niveau dans le carter, moteur chaud, deux minutes après son arrêt, en maintenant la moto droite. Vérifiez qu’il n’y a pas de suintement voire de fuite d’huile.

LA FOURCHE
Surveillez l’absence de fuite au niveau des joints spi.

L'ECLAIRAGE
Contrôlez les ampoules, n’hésitez pas à les changer préventivement. Les ampoules grillent toujours la nuit, surtout un dimanche et qui plus est, en vacances ou jour férié…

LA CHAINE OU LA COURROIE
C’est un élément d’usure particulièrement important à surveiller. Une trop grande tension et c’est la casse. Une chaîne trop détendue et c’est le déraillement.

Si votre trajet avoisine le millier de kilomètres, pensez à faire une pause aux trois quarts du parcours pour vérifier :
- la tension de chaîne (en lubrifiant celle-ci) ;
- le niveau d’huile moteur (attendez 15mn à l’arrêt pour qu’elle redescende au fond du carter) ;
- le niveau de liquide de refroidissement.

GILET FLUO OBLIGATOIRE à partir du 01/01/2016 pour les deux-roues
Comme les automobilistes, les conducteurs de deux ou trois roues motorisés devront disposer d'un gilet jaune "de haute visibilité" à portée de main et le porter en cas d'arrêt d'urgence. Les contrevenants encourent une amende de 11 euros en cas d'absence de gilet à bord, de 135 euros s'ils ne le portent pas à la suite d'un arrêt d'urgence.


Retour vers le Plan du site