Réflexion avant le départ.

Pour les Randonneurs, c'est ici.

ou là

Le site de la Fédération Française de Randonnées
Tout sur cette activité

Voir le site

Ou encore ici

Le site pour ajouter des randonnées à vos itinéraires.
Sur Visorando, vous trouverez plusieurs centaines d'idées de randonnée à travers toute la France. Le site est entièrement gratuit.
 Vous avez une idée de randonnée?  Tracez-la avec ce logiciel et emportez-la avec vous en randonnée.

Trouver le sud sans boussole.

  • Mettre sa montre à l'heure du soleil (reculer d'une heure en hiver, de deux heures en été).
  • Pointer la petite aiguille vers le soleil; la bissectrice entre la petite aiguille et le 12 indique le sud. (Le nord est à l'opposé !)
le sud sans boussole avec montre

Explication :

La petite aiguille indique l'heure solaire et le chiffre 12 serait donc au sud... si votre cadran comportait 24 heures ; mais comme la plupart des montres n'en comportent que douze, la petite aiguille fait deux fois le tour du cadran en 24h, pendant que le soleil ne fait qu'une révolution. Il faut donc prendre la moitié du trajet qui est alors représentée par la bissectrice de l'angle entre la petite aiguille et la graduation 12.

Le Vent.

L'échelle anémométrique créée en 1806 par l'amiral anglais Beaufort, exprime la force du vent à une hauteur de 10 m au-dessus d'un terrain plat et découvert, quantifiée en degrés Beaufort sur une échelle comportant les 12 degrés suivants :

Echelle de Beaufort

Température ressentie.



Quand il fait froid la chaleur produite par notre corps créé une couche d'air chaude et isolante qui nous protège temporairement. Lorsque le vent souffle, cette chaleur en surface est immédiatement balayée et n'a donc plus aucun effet; le corps continue à perdre de la chaleur jusqu'à épuisement des ressources énergétiques. Dans les cas les plus critiques (vent fort, température froide), et si l'individu n'est pas suffisamment protégé, le risque de gelure des extrémités du corps et d'hypothermie est multiplié.

Le facteur vent ou en anglais Windchill doit son origine aux services météorologiques Canadiens. Il correspond à une température fictive ressentie par le corps. Cet indice, exprimé en °C est calculé en fonction de la température extérieure et de la vitesse du vent.

Le Windchill est utilisé pour déterminer une sensation de froid, donc d'inconfort et est considéré comme un facteur essentiel pour prévoir les risques de gelures et d'hypothermie.
En hiver, lors de vagues de froid, le Windchill est la seconde valeur la plus comparée par les amateurs de météorologie après la température ambiante.

Le windchill n'est calculé que si la température est inférieure à 5 °C et la vitesse du vent supérieure à 5 km/h.
Sinon Windchill = température extérieure.
La Température ressentie (ou Windchill) résulte d'un calcul entre la température extérieure effective et la puissance du vent.

T(ressentie) = 13.12 + 0.6215 * T - 11.37 * V0.16 + 0.3965 * T * V0.16

T(ressentie)= température ressentie en °C
V= vitesse du vent en km/h
T= température de l'air en °C

Le tableau ci-dessous donne les valeurs ressenties en fonction de la température ambiante et de la vitesse du vent :

Températures ressenties

Commentaires :

Windchill 0 a -9°C : le refroidissement augmente un peu l'inconfort. S'habiller chaudement.

Windchill -10 a -24°C : la peau nue exposée ressent le froid, risque d'hypothermie si l'exposition est de longue durée et sans protection. Porter plusieurs couches de vêtements, un chapeau et des gants.

Windchill -25 a -44°C : risque de gel de la peau (gelure grave), surveiller tout engourdissement ou blanchiment de la figure, des doigts, des oreilles et du nez. Risque d'hypothermie si l'exposition est de longue durée et sans protection. Porter plusieurs couches de vêtements, un chapeau et des gants. Couvrir les parties exposées, notamment le visage.

Windchill -45 a -59°C : quelques minutes suffisent pour geler la peau exposée. - Surveiller fréquemment les extrémités contre tout engourdissement ou blanchissement (gelure grave). - Sérieux risque d'hypothermie si à l'extérieur pendant de longues durées. Porter plusieurs couches de vêtements, un chapeau et des gants. Couvrir les parties exposées notamment le visage, rester actif et se préparer à réduire les activités à l'extérieur.

Windchill -60°C et plus : DANGER! Les conditions extérieures sont dangereuses, la peau peut geler en moins de deux minutes. Rester à l'intérieur.

Alors en hiver prenez vos précautions.

Humidex

En période de chaleur la température ressentie est influencée également par le vent mais également par l'humidité ambiante.
L'indice humidex est une mesure utilisée par les météorologues canadiens pour intégrer les effets combinés de la chaleur et de l'humidité.

L'indice de chaleur utilisé aux États-Unis tient compte de l'humidité relative plutôt que du point de rosée.

L'indice humidex est un nombre sans dimension, mais il utilise des valeurs qui ressemblent à une température en °C. C'est pourquoi il est souvent faussement considéré comme une température humide équivalente. D'après Environnement Canada, un indice humidex d'au moins 40 cause "beaucoup d'inconfort", au-dessus de 45 il y a "danger", et au-dessus de 54, un coup de chaleur est imminent.

Température et altitude

Variations de la température avec l'altitude
La variation de la température en fonction de l'altitude est appelée gradient de température atmosphérique standard.
* Dans la troposphère (sous nos latitudes : du sol à 11000 m ), la température de l'atmosphère diminue de 6,5°C par km,
soit 1°C tous les 153.84m.


Moins intéressant pour camping-cariste, mais il est n'est pas mauvais de se cultiver :
* Au début de la stratosphère (sous nos latitudes : de 11000 m et jusqu'à 20000 m), la température de l'air se stabilise à -56,5°C.
* Au-dessus de 20000 m, la température augmente à nouveau jusqu'à 50000 m.


La température de l'air varie en fonction de l'altitude. Plus on monte plus il fait frais parce que l'atmosphère se raréfie. Moins il y a de molécules moins il peut y avoir de choc (sachant que la chaleur est la conséquence de l'agitation des molécules).
Donc quand on s'éloigne du sol, la chaleur diminue car non seulement la Terre absorbe le rayonnement solaire et ré-émet des infra-rouges (le sol est chaud donc plus on s'en éloigne plus il fait froid) mais aussi comme parce que l'atmosphère se raréfiant, nous sentons moins la chaleur. En revanche on est plus soumis au rayonnement solaire tels que les UV (il fait moins chaud mais nous bronzons plus vite).
Voici un petit schéma de l'évolution de la température en fonction de l'altitude.
La diminution puis l'augmentation de température dans la strato- et méso-sphère respectivement sont dues à des processus nucléaires.
Conclusion : au départ la température diminue car on s'éloigne du sol chaud puis la température finie par augmenter car on se rapproche du Soleil.

Temperature en fonction altitude, thermosphère,mésosphère, strtosphère, trophosphère

(ne pas confondre...)

La différence de température entre les pôles et l'équateur est due à la différence de concentration des rayons solaires : les rayons du soleil arrivent perpendiculairement au sol à l'équateur alors qu'aux pôles ils sont plus ou moins inclinés. La concentration de rayonnement solaire est donc moindre aux pôles et supérieure à l'équateur, avec un gradient de variation entre les deux. L'image ci dessous l'illustre assez bien.

Rayonnement solaire surface terre

Retour vers le Plan du site