Caravaneige

Partir en hiver à la montagne et au ski en camping-car.



Partir en camping-car en hiver pour le ski ou la pratique des sports de montagne ne s'improvise pas.

Les possibilités d'accueil et de stationnement diffèrent d’un station à l'autre et le séjour doit être organisé avant le départ.

L’hiver et l’accès au domaine enneigé nécessite des précaution pour prévenir les risques d’accident et de panne. 




1 - Les accidents et incidents dûs au froid:

Sur route comme en automobile il vous faut partir avec des pneumatiques en état et des chaînes que vous aurez essayé de mettre en place avant le départ. Emporter pour cela des gants et un éclairage efficace, un gilet réflechissant et un triangle (et/ou warning). Des cales sont indispensables et un cric puissant avec des cales en bois est un plus parfois très utile.
Se méfier de la surcharge car le frein moteur reste bien utile en montagne !!!
Garder ses distances avec le véhicule précédent et sur route enneigée rester plutôt en sous régime, éviter toute manoeuvre brutale en particulier avec la pédale de frein.

En stationnement :

Les cales permettent d’immobiliser le véhicule sans utiliser le frein à main que le gel peut bloquer totalement. (voir § L'hiver et le camping-car)

Evitez de laisser la neige s’accumuler de façon excessive sur le toit du véhicule sous peine de chute de neige autour du véhicule.
Les alentours seront dégagés dans l’optique d’un accès aux soutes aisé et d'un départ plus facile. Pelles et balais devront faire partie du voyage.


2 - Les pannes et incidents de fonctionnement doivent être prévenus au maximum :

Avant le départ il est conseillé une vérification attentive de la batterie et du système de chauffage qui devra fonctionner en continu pour éviter les soucis de gel.

Emporter deux bouteilles de gaz pleines, (en hiver une bouteille peut ne durer que 3 ou 4 jours : surveiller les niveaux des réserves de gaz tous les jours), un radiateur électrique, des lampes et torche de préférence à LED, des vêtements chauds et de rechange, et des couvertures ou sacs de couchage en supplément.

Isoler le camping-car avec des protection de vitrage adaptées. La ventilation du camping-car reste indispensable pour limiter les problèmes de condensation.

Il est quasi impératif d’être relié à une borne électrique pour limiter la décharge des batteries dont le rendement diminue au froid, car la consommation est importante : éclairage, TV, ventilation du chauffage à air pulsé et longue soirée d’hiver...

Ne pas oublié de couper la pompe à eau de nuit.

Si le réservoir d’eau grise n’est pas hors gel prévoir un ou deux récipients à placer sous le tuyau d’évacuation (et à vider proprement dès que nécessaire!) et laisser la vanne ouverte.


3 – Le stationnement

Arrivé en station vous devrez choisir votre emplacement.

Les parkings sont possibles mais tout déballage est interdit et vous n’aurez aucune commodité de service. Cette formule ne paraît utilisable que pour la journée de ski.

Les aires de service ou les campings représentent l’autre formule. L’aire de service permet de se raccorder à l’électricité (parfois pour un temps limité) et de faire les vidanges et le plein d’eau mais le risque est de se retrouver bien à l’étroit entre des véhicules parfois bien serrés.

Le camping est sûrement la solution la plus confortable mais plus coûteuse, avec généralement des services bien utiles : séchage de chaussures et vêtements, laverie, restauration ou approvisionnement etc.

Dans tous les cas il est impératif de savoir où s’installer avant le départ et en camping-caravaneige de réserver un emplacement.

                              Haut de page


                      Retour page d'accueil